La présidence finlandaise de l’UE présente un programme fondé sur la durabilité et le bien-être

Lors de sa session plénière du 18 juillet, le Comité économique et social européen (CESE) a accueilli en son siège Aino-Kaisa Pekonen, la ministre finlandaise des affaires sociales et de la santé, venue présenter le programme de la présidence finlandaise de l’UE. Celui-ci place un accent particulier sur la durabilité et le bien-être des citoyens. Mme Pekonen a également mis en exergue le renforcement de l’état de droit et des valeurs de l’UE parmi les autres priorités de la présidence. 

En guise d’introduction au discours d’Aino-Kaisa Pekonen, Luca Jahier, président du CESE, a évoqué les principaux défis qui devront être relevés par la présidence finlandaise. «La mise en œuvre du programme de développement durable à l’horizon 2030 nécessitera une approche globale exigeant que les défis économiques et sociaux soient abordés ensemble», a déclaré M. Jahier. Dans la même perspective, Mme Pekonen a annoncé que la «Finlande souhaite que son action soit porteuse pour l’avenir de l’Union européenne, et que cet avenir soit durable sur le plan social, économique et écologique».

Le rôle de chef de file mondial que l’UE doit jouer dans le domaine de l’action pour le climat est donc une priorité essentielle de la présidence finlandaise. À cette fin, elle entend parvenir à un accord sur les principaux éléments d’un plan à long terme engageant l’UE à faire en sorte de parvenir à la neutralité climatique d’ici la fin de 2019, conformément à la demande du Conseil européen.

Par ailleurs, la présidence finlandaise renforcera le dialogue non seulement avec d’autres acteurs mondiaux, mais aussi au sein de l’UE avec d’autres institutions et partenaires. «Le dialogue avec les partenaires sociaux est l’une des priorités de la présidence finlandaise», a conclu Mme Pekonen. «Le CESE joue un rôle clé et nous sommes heureux qu’il élabore des avis essentiels qui vont dans le même sens que nos propositions.» (dgf)