Débat avec Conny Reuter, coprésident du groupe de liaison du CESE: nous sommes ici pour construire des ponts et travailler à une Europe meilleure

This page is also available in

Lors de sa session plénière du 18 juillet, le Comité économique et social européen (CESE) a organisé un débat avec Conny Reuter, coprésident du groupe de liaison du CESE avec les organisations et réseaux européens de la société civile.

M. Reuter a présenté les conclusions et les recommandations des Journées de la société civile 2019, qui se sont déroulées à la mi-juin, à Bruxelles, sur le thème de la démocratie durable. Il a également évoqué le rôle du groupe de liaison, un organe unique en son genre au sein de l’UE, créé en 2004 afin d’assurer un dialogue permanent entre les institutions de l’Union et le réseau européen des organisations de la société civile au niveau de l’UE.

Nous sommes ici pour promouvoir le dialogue civil d’une Europe du progrès et de l’inclusion, a déclaré devant l’assemblée plénière M. Reuter, en soulignant le rôle essentiel du groupe, qui offre une perspective européenne sur des sujets et des politiques de première importance, en se plaçant au-dessus des intérêts nationaux.

M. Luca Jahier, président du CESE, a salué le bon travail réalisé par le groupe de liaison du CESE: Le groupe de liaison est un forum d’échange, de dialogue politique et de coopération entre le CESE et les organisations de la société civile de l’UE. Je me réjouis à la perspective d’une diversité encore plus grande.

Nous nous efforçons de construire des ponts et non de fermer les portes. Nous sommes là pour travailler ensemble à une Europe meilleure, a souligné le président du CESE.

En guise de symbole de leur étroite coopération, le groupe de liaison et le CESE organisent chaque année les Journées de la société civile afin de mettre en avant la contribution des organisations de la société civile à la construction d’une Union européenne plus en phase avec les aspirations des citoyens. L’événement vient de marquer son 10e anniversaire.

M. Jahier a expliqué que les Journées de la société civile sont devenues l’un des événements phares du Comité. En juin, plus de 250 participants y ont pris part.

S’exprimant sur le choix du thème de cette année, M. Reuter a déclaré: L’évolution récente de la situation en Europe nous indique que nous ne devrions pas présumer que la démocratie est une chose qui durera éternellement. Les leçons du passé sont très claires et l’histoire nous a appris que la démocratie doit être défendue – les exemples ne manquent pas dans le passé où les partisans de la démocratie ne l’ont finalement pas défendue suffisamment.

M. Reuter a expliqué à l’assemblée plénière que les recommandations des Journées de la société civile pouvaient être regroupées en deux chapitres: Pour une démocratie participative» et «Pour une Europe durable: climatiquement neutre et écologique, juste et sociale, forte et dotée d’une économie dynamique.

Parmi les propositions formulées dans ces recommandations figure un appel à la mise en œuvre d’un semestre européen de la démocratie contenant des indicateurs permettant d’évaluer la situation de la démocratie, des droits fondamentaux et de l’ouverture de l’espace civique dans les États membres de l’UE. M. Reuter a en outre mis en exergue, parmi les propositions, l’engagement en faveur de la protection et de la promotion de la liberté académique et artistique et de la garantie d’un soutien financier aux organisations de la société civile.

L’engagement en faveur de la justice fiscale et la mise en œuvre du socle européen des droits sociaux figurent au premier rang des propositions, tout comme la création d’une DG pour le bien-être et les générations futures. Ces recommandations sont adressées aux institutions européennes.

See also