La politique de cohésion doit faire partie intégrante de la nouvelle stratégie de l’UE

Il est urgent que l’Union européenne se dote d’une nouvelle stratégie ambitieuse et claire pour son avenir, conformément au programme des Nations unies à l’horizon 2030, aux objectifs de développement durable et aux autres engagements internationaux. La politique de cohésion doit en faire partie intégrante. Cette nouvelle stratégie devrait aussi apporter une vision de l’avenir de la politique de cohésion elle-même. Dans un avis exploratoire sur l’avenir de la politique de cohésion, le CESE demande instamment que les nouvelles dispositions relatives à la politique de cohésion pour l’après-2020 prévoient suffisamment de ressources et garantissent une amélioration de son efficacité et de sa visibilité.

Tout en demandant de ne pas perdre de vue certains défis actuels, l’avis souligne l’importance que revêt le développement d’une politique de cohésion pour la période 2021-2027. Une politique à l’épreuve du temps devrait être ouverte à toutes les régions et fournir les outils nécessaires pour pouvoir relever les défis à venir, tels qu’adopter de nouvelles technologies, arriver à un niveau de compétitivité élevé ou encore gérer la transition vers un développement durable tout en créant des emplois de qualité.

Une coupe budgétaire telle que la Commission la propose n’est pas acceptable pour le CESE, car la politique de cohésion est l’un des principaux leviers permettant de rapprocher l’Union européenne de ses citoyens et de réduire les disparités entre les régions de l’UE et les inégalités au sein de la société. Dans ces conditions et compte tenu des nouveaux défis qui se profilent, le budget devrait rester au moins au niveau de la période précédente.

L’avis souligne également que les retombées de la politique de cohésion doivent faire l’objet d’une communication plus efficace. Les obligations actuelles en matière de publicité pour les projets bénéficiant d’un financement doivent donc être renforcées de manière significative afin que la valeur ajoutée de l’intégration européenne dans son ensemble et de la politique de cohésion en particulier devienne plus visible pour le grand public.

Une approche territoriale forte, plus de cohérence et de continuité entre les stratégies européennes et nationales, une plus grande simplification et une participation accrue de la société civile peuvent, selon le CESE, contribuer à une meilleure efficacité de la politique de cohésion. (jk)

 Photo: vue d’ensemble de la place du marché de Lubaczów (Pologne), dont l’hôtel de ville a été récemment rénové grâce aux fonds de l’UE