Table ronde des employeurs des Balkans – défis actuels et perspectives d’avenir

This page is also available in

Importance du dialogue social, rôle des organisations patronales, situation économique des pays des Balkans, avancement du processus d’adhésion, défis politiques actuels: tels étaient les sujets principaux des discussions menées à l’occasion de la table ronde des employeurs des Balkans organisée à Ljubljana (Slovénie) ce 22 mars 2017. La manifestation a réuni des représentants des organisations patronales des pays d’ex-Yougoslavie (Slovénie, Croatie, Serbie, Bosnie-Herzégovine, Monténégro, Ex-République yougoslave de Macédoine).

Dans son discours d’ouverture, Anja Kopač Mrak, ministre du travail, de la famille, des affaires sociales et de l’égalité des chances (actuellement présidente du Conseil économique et social de Slovénie), a souligné le rôle du dialogue social tripartite et bipartite en Slovénie, lequel date de plus de 20 ans et se fonde sur les règles de procédure collectivement approuvées par le Conseil économique et social (CES), et non sur la législation, comme c’est le cas dans la plupart des autres pays européens. Le CES de Slovénie est un organisme tripartite qui coopère de manière constructive à l’élaboration de la législation, de même qu’il participe aux consultations sur les projets de législation. Il intervient non seulement dans le cadre de la législation sociale et du droit du travail, mais aussi dans l’élaboration de tous les documents stratégiques importants pour le bon développement de l’économie, et donc de la Slovénie dans son ensemble (comme le programme national de réforme, le pacte social, etc.).

Jacek Krawczyk, président du groupe des employeurs, a défini le rôle du CESE en général et du groupe des employeurs en particulier. Il a souligné que la coopération régionale entre les pays et l’échange de bonnes pratiques en matière de dialogue social était la voie à suivre. Le groupe des employeurs est résolu à poursuivre la coopération avec les employeurs et les organisations patronales des Balkans. Celle-ci est se concrétise en partie dans les forums de la société civile et des comités consultatifs mixtes du CESE .

Lors de son allocution, le directeur général de BusinessEurope, Markus Beyrer, a souligné le rôle de son organisation dans dialogue social au niveau de l’UE, et son importance dans les efforts déployés pour renforcer sans cesse la compétitivité de l’industrie européenne. Il s’est particulièrement attaché à mettre en évidence la volonté de BusinessEurope d’améliorer la coopération avec les associations d’employeurs dans les Balkans.

Le chef de la représentation de la Commission européenne en Slovénie, Zoran Stančič, a résumé la position de chaque pays des Balkans dans le processus d’adhésion à l’UE, et souligné l’importance du rôle des partenaires sociaux dans le processus d’adhésion.

Miro Smrekar, vice-président de l’Association des employeurs de Slovénie (ZDS), a noté que la table ronde représentait une excellente occasion de promouvoir le dialogue social en Slovénie, mais aussi d’établir des liens plus étroits entre les organisations patronales de l’UE et celles des pays d’ex-Yougoslavie. M. Smrekar a présenté un état des lieux de l’économie slovène, en croissance au cours des trois dernières années, mais toujours affectée par la crise, ressentie deux fois plus durement en Slovénie qu’en moyenne dans l’UE. Il a insisté sur le besoin croissant de travailleurs qualifiés en Slovénie, et sur la dynamique de l’économie du pays, très orientée vers les exportations.

Les représentants de toutes les organisations patronales présents à la réunion se sont mutuellement informés des évolutions actuelles de la situation politique et économique de leurs pays respectifs. Les employeurs des pays candidats à l’adhésion à l’UE ont fait part de plusieurs défis auxquels leurs pays sont confrontés, comme les écarts de compétitivité et la lenteur de la progression des négociations. Les participants sont convenus que la mise en place de la coopération régionale contribuerait à préparer l’adhésion à l’Union.

La conférence a été organisée conjointement par le groupe des employeurs du CESE et l’Association des employeurs de Slovénie (ZDS).