L’importance de la jeunesse dans l’élaboration des politiques européennes – Journée internationale de la jeunesse – 12 août 2016

This page is also available in

shutterstock/wavebreakmedia

Déclaration de M. Gonçalo Lobo Xavier, vice-président du CESE, à l’occasion de la Journée internationale de la jeunesse

Nous célébrons aujourd’hui la Journée internationale de la jeunesse, qui reconnaît le pouvoir de la jeunesse à transformer le monde. Lancée pour la première fois à Lisbonne en 1998, la Journée internationale de la jeunesse est consacrée cette année à la promotion des objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies et à leur but, qui est de lutter contre la pauvreté dans le monde et de promouvoir un monde durable pour tous. Notre capacité à mettre les ODD en œuvre avec succès déterminera l’avenir de la jeunesse actuelle.

Le CESE s’efforce non seulement de promouvoir les objectifs de développement durable proprement dits, mais redouble également d’efforts dans de nombreux domaines politiques liés aux ODD, qui concernent les jeunes d’aujourd’hui. Dans la mesure où les jeunes adultes ont vu leur accès au marché de l’emploi compliqué par une double vague de récession, ils constituent actuellement le groupe le plus touché par la pauvreté: leur taux de risque de pauvreté est passé de 15,4 % en 2007 à 20,0 % en 2014. Il semble qu’une nouvelle augmentation de ce taux ait d’ailleurs été anticipée par un nombre accru de jeunes qui continuent dès lors à vivre chez leurs parents plutôt que sous leur propre toit. Si l’on prend en compte l’objectif de développement durable n° 1 (éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde), nous devons convenir qu’il importe que les jeunes adultes voient leur situation s’améliorer très prochainement. La création de perspectives d’activité économique plus nombreuses et plus favorables en leur faveur est tout d’abord une question de droits, mais nous ne devrions pas oublier que c’est aux jeunes qu’il reviendra de financer les systèmes de retraite d’une population européenne vieillissante. Le plein emploi productif et un travail décent pour tous, y compris les jeunes, constituent dès lors l’objectif de développement durable n° 8. Les jeunes représentent plus d’un tiers des chômeurs dans le monde et, souvent, ils sont les plus confrontés aux emplois faiblement rémunérés et à des conditions de travail médiocres. Le CESE s’emploie à lutter contre le chômage des jeunes et à améliorer leurs conditions de travail. Il a adopté de nombreux avis allant dans ce sens.

L’objectif n° 4 vise à promouvoir l’apprentissage tout au long de la vie et, en particulier, l’égalité d’accès à un enseignement technique et professionnel ainsi qu’à un enseignement supérieur de qualité et abordables. Ayant moi-même participé au programme d’échange Erasmus, je suis fermement convaincu que des systèmes d’enseignement efficaces et de qualité sont bénéfiques pour les jeunes, en ce sens qu’ils leur ouvrent l’esprit à la différence, encouragent les échanges culturels et renforcent leur confiance dans la paix et la solidarité. Le CESE est un fervent partisan de systèmes de formation professionnelle de qualité et de systèmes d’apprentissage équitables, qui préparent efficacement les jeunes générations à entrer sur le marché du travail.

Le rôle des jeunes dans la transformation du monde est au centre de la réflexion du CESE. Cette année, j’ai eu l’occasion de prendre part à des actions de soutien et de mobilisation des jeunes, en vue de les inciter à participer à l’élaboration des politiques au niveau européen. En mars, le CESE a organisé la manifestation «Votre Europe, votre avis!», une initiative annuelle rassemblant au cœur du processus décisionnel de l’Union européenne une centaine d’étudiants venus de toute l’UE et des cinq pays candidats à l’adhésion (Albanie, ancienne République yougoslave de Macédoine, Monténégro, Serbie et Turquie), afin que nous puissions entendre en direct ce que les jeunes Européens pensent des principaux défis auxquels ils sont confrontés. Cette année, la manifestation «Votre Europe, votre avis!» mettait l’accent sur la problématique de la migration et de l’intégration, qui se rapporte également à un volet important de l’ODD n° 10 sur la réduction des inégalités, en facilitant l’immigration ordonnée, sûre, légale et responsable, ainsi que la mobilité des personnes, y compris par la mise en œuvre de politiques migratoires dûment planifiées et correctement gérées. Ces 100 jeunes délégués «Votre Europe, votre avis!» se sont accordés sur une série de propositions visant à mieux intégrer les migrants, en particulier les enfants, dans les sociétés européennes. Leurs propositions portaient notamment sur l’amélioration des normes applicables aux médias en matière de publications relatives à la migration; la réduction des discriminations; la création de points d’accès («hotspots)»; le traitement plus rapide des demandes d’asile; la formation linguistique et culturelle; une meilleure intégration des réfugiés dans le système éducatif; et la reconnaissance de l’importance de la formation pour l’intégration.

En se concentrant sur les ODD cette année, la Journée internationale de la jeunesse contribuera sans aucun doute à transformer notre monde, les jeunes servant souvent de catalyseur du changement. Au CESE, nous continuerons à soutenir activement la participation des jeunes à nos initiatives et à garder la jeunesse à l’esprit tout au long de notre travail.