You are here

Projet "Gaspillage Alimentaire"

Combattre la pauvreté alimentaire et réduire le gaspillage

 

En 2013, le gaspillage alimentaire a été désigné comme une des priorités du Président du CESE, Henri Malosse.

Faisant suite à l’adoption en mars 2013 de l’avis du CESE sur "la contribution de la société civile à une stratégie de prévention et de réduction des pertes et du gaspillage alimentaires", s’agissant d’un domaine jusqu'à lors peu exploré, le Comité économique et social européen a décidé de mettre l’accent sur le potentiel des dons alimentaires dans la réduction du gaspillage alimentaire.

Le don alimentaire est reconnu comme un moyen efficace de réduire le montant des excédents d’aliments comestibles gaspillés et de lutter contre la pauvreté alimentaire, surtout en période de crise économique et financière.

Néanmoins, à l’heure actuelle, la quantité de denrées alimentaires redistribuées aux banques alimentaires et aux associations caritatives ne constitue qu’une petite partie des excédents d’aliments comestibles dans l’UE, car le don alimentaire se trouve confronté à toute une série d’obstacles législatifs, administratifs et pratiques.

Dans un premier temps, le CESE a commandé une Étude comparative des législations et des pratiques en matière de dons alimentaires dans les États membres.

Le but de l'étude était de fournir une analyse des principaux obstacles empêchant les dons alimentaires dans l’UE, d'identifier les bonnes pratiques et de formules des recommandations sur la manière de légiférer ou d’interpréter la législation afin de faciliter le don alimentaire.

Les recommandations de l’étude ont été présentées et discutées le 7 juillet 2014 au cours de la conférence "Don alimentaire : combattre la pauvreté alimentaire et réduire le gaspillage".

 

Pour plus d'informations, veuillez utiliser notre formulaire de contact.