Récompenser l’excellence dans les initiatives de la société civile: Le prix CESE 2016 de la société

This page is also available in


 

Récompenser l’excellence dans les initiatives de la société civile: Le prix CESE 2016 de la société civile

Le prix CESE de la société civile vise à récompenser des projets exemplaires et stimulants qui représentent le meilleur de la solidarité humaine en Europe et ont eu une incidence réelle sur le terrain en améliorant les conditions de vie des migrants et en favorisant leur intégration dans la société européenne.

Cette année, le CESE a reçu 284 candidatures en provenance de 27 pays, ce qui constitue le nombre le plus élevé jamais atteint. Il récompense 5 initiatives lauréates, pour un montant total de 50 000 EUR.

Les initiatives sélectionnées sont des projets innovants dans des domaines tels que:

• l’aide d’urgence;

• l’aide sociale, le logement et les soins de santé;

• la lutte contre la xénophobie, le racisme et la discrimination, et la promotion du respect mutuel et de la tolérance;

• la lutte contre l’exploitation, en donnant aux nouveaux arrivants des moyens d’action et en les sensibilisant à leurs droits et obligations;

• la sensibilisation des communautés d’accueil, pour les aider à en apprendre davantage sur les migrants en mettant en évidence leur contribution positive.

 

L’Europe est la destination d’un grand nombre de personnes qui viennent y chercher refuge en mettant leur vie et la sécurité de leurs enfants en danger, au cours du voyage. En 2016, rien que par la voie maritime, ce sont plus de 300 000 personnes qui sont arrivées dans l’UE et plus de 3 000 autres sont mortes ou portées disparues.

 

La fondation hongroise Artemisszió, constituée de volontaires, encourage l’intégration sociale grâce à des activités telles que la promotion des langues et des compétences professionnelles. Son projet phare, intitulé «Building bridges» (Jeter des ponts), vise à offrir aux migrants et aux réfugiés un endroit sûr où ils peuvent nouer des relations personnelles avec la société d’accueil.

Créée en 1988, la Fondation Artemisszió fournit une assistance aux migrants et aux réfugiés par l’intermédiaire d’un système de tutorat. Artemisszió est indépendante et ne dépend pas des fonds publics. Sa vision de l’avenir est celle d’une communauté hétérogène pour toutes les personnes vivant en Hongrie, qui croit à la solidarité et la fraternité.

 

Dionysis Arvanitakis, 77 ans, cuit chaque jour plus de 100 kg de pain pour les réfugiés sur l’île grecque de Kos, à seulement 5 km des côtes de la Turquie. Le boulanger grec remplit sa camionnette de pains et de pâtisseries et les distribue aux hommes, femmes et enfants qui débarquent sur l’île de Kos. Son action a incité des collègues, des citoyens, des hôteliers et bien d’autres personnes encore.

 

L’organisation à but non lucratif ILIAKTIDA, basée à Lesbos, contribue à couvrir les besoins élémentaires des réfugiés, des migrants et de leurs familles. Ses volontaires donnent à de nombreuses personnes désespérées l’aide dont elles ont bien besoin, ainsi qu’un appui pour les aspects sociaux, juridiques, médicaux et psychologiques.
L’objectif premier d’Iliaktida est de sortir les réfugiés des camps, vers des maisons d’accueil et de les intégrer dans les communautés locales.

 

SOS MÉDITERRANÉE a contribué à sauver plus de 5 400 réfugiés de la noyade en Méditerranée. L’organisation soutient et complète les activités de recherche et de sauvetage entre la Sicile, Lampedusa et la Libye.
Contrairement aux autres opérations de sauvetage, l’organisation agit aussi à terre, pour garantir ou rétablir les droits de l’homme et la dignité des réfugiés.

SOS Racismo Gipuzkoa, dont le siège est à Saint-Sébastien, lutte contre toutes les formes de discrimination, de ségrégation et d’isolement fondées sur la couleur de peau, l’appartenance ethnique ou les origines culturelles. Son projet «La famille d’à côté» (Bizilagunak) a permis de réunir concrètement autour d’une table des milliers d’autochtones et de migrants dans le but de partager un repas et d’apprendre les uns des autres.

Ce sont 260 repas de ce type (impliquant 520 familles) qui ont eu lieu en 2015.

Prix de la société civile du CESE – Migration: Récompenser l’excellence dans les initiatives de la société civile.