Le CESE pose une question aux jeunes européens: L’Europe a 60 ans: et maintenant?

This page is also available in

Vous êtes notre présent et notre avenir, et l’Europe a besoin de vous. C’est en ces termes que Gonçalo Lobo Xavier, vice-président du Comité économique et social européen (CESE), a accueilli 99 jeunes à l’occasion de la manifestation annuelle «Votre Europe, votre avis!» organisée par le CESE. Le vice-président les a encouragés à tirer parti de cette «chance unique» de se mêler à leurs homologues européens, de mettre en pratique leurs connaissances en langues étrangères, d’en apprendre davantage les uns des autres, et de se faire de nouveaux amis qui pourront changer leur vie et leur perception de ce magnifique projet qu’est l’Union européenne.

La manifestation annuelle du CESE «Votre Europe, votre avis!», qui s’adresse aux jeunes, a eu lieu les 30 et 31 mars, et à l’heure du 60e anniversaire de l’Union européenne mais aussi du Comité économique et social européen, le CESE pose aux jeunes la question suivante: «L’Europe a 60 ans: et maintenant?». Sur plus de 680 candidatures, 33 écoles ont été sélectionnées, et chacune a envoyé trois élèves et un professeur à Bruxelles pour débattre de l’avenir de l’Union, c'est-à-dire de leur propre avenir, du point de vue des adolescents.

Dans son discours d’ouverture, le président Georges Dassis a déclaré que, depuis la crise financière, qui n’avait même pas son origine en Europe, mais aux États-Unis», l’image du projet européen a été quelque peu ternie. «L’Europe a perdu de son éclat. L’une des raisons en est que les gens ont parfois l’impression que cette Europe n’appartient qu’aux grandes industries et aux banques. Mais l’Europe appartient avant tout aux citoyens européens. Rappelant sa propre jeunesse et le fait qu’il a dû commencer à travailler à l’âge de 12 ans, comme bon nombre de jeunes de sa génération, il a également incité les jeunes à prendre leurs responsabilités: Depuis les années ‘70, nous avons connu une prospérité sans cesse croissante. Mais ce que vous considérez aujourd’hui comme acquis n'est pas tombé du ciel. Les générations précédentes – vos parents et vos grands-parents – ont construit la prospérité de l’Europe, souvent au prix de sacrifices considérables. Il vous appartient à présent de veiller à ce que cette Europe demeure un continent de paix et de bien-être, et c’est aussi votre tâche de réagir et de lutter contre les populistes qui veulent détruire notre Europe.

En accueillant les jeunes, Jyrki Katainen, vice-président de la Commission européenne, a fait référence à la décision finale relative au Brexit qui a été prise cette semaine: C’est toujours un moment triste que de voir un membre d’une communauté quitter celle-ci, mais nous devons aussi considérer ce départ comme une opportunité de créer une nouvelle Europe à 27 États, qui accueillera éventuellement d’autres États à l’avenir. Se référant aux discussions de cette journée dans le cadre de «Votre Europe, votre avis!», il a encouragé les jeunes à débattre de l’Europe qu’ils souhaitent et à garder à l’esprit que la logique qui sous-tend l’Europe, c’est que de nombreux défis mondiaux, tels que la sécurité, le changement climatique et la migration, ne peuvent être gérés individuellement par les États membres mais nécessitent les forces combinées de 27 États.

Au cours de cette manifestation qui a duré une journée et demie, les jeunes ont travaillé ensemble dans le cadre de petits groupes de travail et de sessions plénières pour esquisser leurs idées pour l’avenir de l’Europe et élaborer des propositions sur la manière d’atteindre leurs objectifs. À la fin de la manifestation, ils procéderont à un vote et les trois propositions ayant remporté le plus de voix seront transmises à la Commission qui, comme l’a souligné M. Katainen, souhaite entendre leur point de vue sur les cinq scénarios pour l’avenir de l’Europe énoncés dans le livre blanc de M. Juncker.

Du temps libre a également été prévu afin de permettre aux jeunes de développer des relations sociales, de s’amuser ensemble et d’être exposés aux différentes cultures qu’ils représentent.

Le CESE organise cette manifestation pour la 8e fois consécutive et le nombre sans cesse grandissant de candidatures ainsi que la participation enthousiaste des jeunes confirment que des manifestations telles que «Votre Europe, votre avis!» ont une réelle nécessité, afin d'offrir aux jeunes une plateforme leur permettant de faire entendre leur voix.

De plus amples informations sur «Votre Europe, votre avis!» sont disponibles sur le site Internet du CESE.

Downloads

CP Votre Europe, Votre Avis FR