L’avenir économique de l’Europe sera numérique

This page is also available in

Lors de sa session plénière des 25 et 26 janvier, le Comité économique et social européen (CESE) a adopté un paquet complet sur la «société européenne du gigabit» qui vise à améliorer les connexions numériques ainsi qu’à parachever leur implantation sur l’ensemble du territoire européen et, partant, à renforcer le marché unique numérique.

Dans son avis sur la société européenne du gigabit, le CESE salue les initiatives de la Commission européenne en ce qui concerne le code européen des communications électroniques, l’organe des régulateurs européens des communications électroniques (ORECE), le plan d’action pour la connectivité 5G et le système d’aide aux pouvoirs publics désireux d’offrir un accès gratuit aux connexions Wi–Fi (initiative «Wi–Fi pour l’Europe» – WiFi4EU). Le CESE approuve les objectifs stratégiques pour 2025 qui lui semblent à la fois ambitieux et réalistes. «Un marché unique du numérique moderne, d’échelle européenne, est essentiel pour améliorer la compétitivité européenne, faire en sorte que celle-ci soit durable et qu’elle soit créatrice de croissance économique et d’emplois» a déclaré  le rapporteur Ulrich Samm. «Nous devons être bien conscients que cela ne se joue pas en vase clos, mais dans un contexte de forte concurrence avec les États-Unis et l’Asie.»

La numérisation a besoin d’orientations claires et de soutien financier

«L’Union européenne doit orienter les procédures afin de garantir une modernisation cohérente à l’échelle de l’Europe entière qui vienne soutenir le marché unique numérique» a déclaré Ulrich Samm, en insistant sur le fait que, pour tirer tout le profit économique et social de cette transformation numérique, il fallait d’abord achever la couverture en réseaux à très haute capacité de l’ensemble du territoire européen. Afin d’atteindre les zones isolées et de garantir l’accès à l’ensemble de la société, le CESE est favorable à des systèmes d’aide publique.

L’initiative WiFi4EU de la Commission va dans ce sens, puisqu’elle permet de financer des points d’accès gratuits à internet dans des lieux publics, tels que les bâtiments publics, les places, les parcs, les hôpitaux, etc. Dans son avis sur la connectivité internet dans les communautés locales, le CESE salue cette initiative qui aura une influence positive en termes d’accessibilité et de croissance économique. «Cette initiative, qui s’ajoute à celle de l’identité numérique unique proposée par le CESE, devrait influencer considérablement le renforcement du sentiment de citoyenneté européenne et permettre de vaincre la pauvreté numérique» a souligné le rapporteur Emilio Fatovic. Le CESE estime toutefois que le budget de 120 millions d’EUR alloué à ce projet stratégique est inadéquat, et demande que celui-ci soit augmenté de manière substantielle et complété par des partenariats public-privé.

Le CESE plaide en faveur d’une aide financière de haute qualité et ciblée

Avec les progrès rapides de la technologie numérique, les nouvelles installations pourraient devenir très rapidement obsolètes. Afin de rendre l’initiative WiFi4EU plus dynamique, plus durable et plus résiliente, le CESE propose de fixer des objectifs pour le développement social et technologique. Des services Wi‑Fi de haute qualité doivent être installés au cours des trois prochaines années avec un débit minimum de 100 mégabits/seconde.

Emilio Fatovic a critiqué les critères définis par la Commission pour l’allocation de financements, jugeant que ces derniers manquaient de clarté et présentaient des contradictions. Le CESE propose de fixer à l'avance le volume maximal des crédits alloués à chaque pays, et de réserver 20 % du budget aux régions les moins développées sur les plans économique et numérique, de sorte que, en particulier, les îles, les zones montagneuses ou périphériques, ainsi que les territoires qui ont été exposés aux catastrophes naturelles puissent obtenir les investissements dans le numérique qui sont essentiels pour eux.

Downloads

CP 02 Gigabit_Society