La société civile renforce le dialogue entre l’Union européenne, l’Amérique latine et les Caraïbes malgré le report du sommet UE-CELAC

This page is also available in

Plus de 120 participants ont pris part à la neuvième réunion de la société civile organisée des pays de l’Union européenne, d’Amérique latine et des Caraïbes qui a eu lieu à Panama, les 3 et 4 octobre derniers. Des représentants d’organisations de la société civile de l’UE, d’Amérique latine et des Caraïbes, d’organes consultatifs régionaux et nationaux, d’organisations d’employeurs, de syndicats et d’autres organisations économiques et sociales ont regretté le report et l’éventuelle annulation du sommet UE-CELAC de 2017, qui devait se tenir à la fin du mois d’octobre prochain au Salvador.

«Nous avons décidé d’aller de l’avant avec cette réunion en vue de promouvoir et de renforcer le dialogue entre les deux régions», a déclaré Mme Dilyana Slavova, présidente de la section spécialisée «Relations extérieures» du Comité économique et social européen. «Nous ne pouvons pas oublier que l’UE est l’investisseur et le donateur principal en Amérique latine, et que les pays d’Amérique latine et des Caraïbes sont le deuxième partenaire commercial de l’UE

Les participants à la réunion ont souligné que la participation de la société civile organisée est indispensable à la réussite des négociations entre l’UE et la CELAC. Dans les accords entre les deux régions, la participation de la société civile devrait passer par l’intermédiaire de comités de suivi mixtes institutionnalisés et financés de manière adéquate.

La société civile des deux régions a exhorté les dirigeants politiques à proposer des solutions multilatérales pour atteindre les objectifs de développement durable des Nations unies, dans un contexte mondial de conflits persistants qui rendent nécessaires une action globale assortie d’engagements négociés, qui soient à la fois réalisables et contraignants.

Une attention particulière a été accordée à la mobilité de la connaissance entre les deux régions, ainsi qu’à l’effet positif qu’elle exerce pour l’innovation et la dynamisation de l’économie. Les flux migratoires et les échanges de connaissances ont été mis en exergue en tant que facteurs essentiels d’une meilleure intégration des deux régions.

Downloads

CP 50/2017 La société civile renforce le dialogue entre l’Union européenne, l’Amérique latine et les Caraïbes malgré le report du sommet UE-CELAC