La Jordanie est un partenaire essentiel pour la stabilité du voisinage de l’UE, soulignent les représentants de la société civile européenne

This page is also available in

Une délégation du Comité économique et social européen a rencontré des représentants de la société civile locale et des responsables gouvernementaux les 26 et 27 mars à Amman

Les discussions menées lors de la visite se sont concentrées sur les difficultés rencontrées par le pays en raison de l’instabilité qui prévaut dans la région. Parmi les principales questions examinées figuraient la situation des réfugiés ainsi que les défis auxquels la Jordanie est confrontée en matière d’intégration et de soutien. La délégation du CESE a reconnu la nécessité d’un appui international et de mesures détaillées, alors que le pays a développé ces dernières années une approche globale pour gérer l’afflux massif de réfugiés qui, pour la plupart, fuyaient la guerre en Syrie. Selon des données de 2017 émanant du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, la Jordanie se classe au deuxième rang mondial des pays accueillant le plus de réfugiés (89) pour 1 000 habitants (Note 1). Les représentants de la société civile d’Europe et de Jordanie ont exprimé leurs préoccupations face aux difficultés économiques et politiques sans précédent auxquelles le pays est confronté en raison des troubles chez ses voisins. Ces dernières années, la Jordanie a perdu des marchés d’exportation et des partenaires commerciaux régionaux de premier plan du fait de la situation en Irak et en Syrie.

«La manière dont la Jordanie a ouvert ses frontières pour accueillir des réfugiés, en dépit de la situation difficile, devrait servir d’exemple à de nombreux pays, dont les États membres de l’UE», a déclaré Georges Dassis, le président du Comité économique et social européen.

Dans leurs différentes réunions, les membres du CESE ont exprimé l’espoir que les membres du Conseil économique et social de Jordanie puissent être nommés le plus rapidement possible pour faire vivre cette institution représentative composée de représentants de l’industrie, des syndicats et de la société civile. La délégation du CESE a insisté sur l’importance du rôle du CES de Jordanie, et de la consultation de la société civile organisée, dans le cadre du processus politique devant permettre de trouver des solutions inclusives et durables aux problèmes rencontrés par le pays.

Les membres du CESE ont profité de leur visite pour recueillir de plus amples informations sur le travail des organisations de la société civile et des pouvoirs publics dans le domaine de l’éducation et de la formation professionnelle. Dans le cadre de leur mission d’information, les représentants de la société civile de l’UE ont visité, dans la ville de Salt, un centre d’excellence pharmaceutique offrant des programmes de formation professionnelle; le centre vise à doter les Jordaniens des qualifications nécessaires pour répondre aux besoins de l’industrie pharmaceutique nationale et régionale. La formation professionnelle pourrait constituer un facteur de lutte contre le chômage, en particulier chez les jeunes.

Lors de sa visite, d’une durée de deux jours, la délégation du CESE a notamment rencontré M. Mustafa Hamarneh, président du Conseil économique et social de Jordanie, M. Imad Fakhoury, ministre de la planification et de la coopération internationale de Jordanie, Mme Hala Lattouf, ministre du développement social, M. Samir Murad, ministre du travail, et M. Faisal Al Fayez, président du Sénat.

(Note 1) https://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/Jordan%20Fact%20Sheet%20June%202017-%20FINAL.pdf

Downloads

PR 16/2018 Jordan visit