#EESCplenary: le président du CESE, Luca Jahier, et la vice-présidente du Parlement européen, Klára Dobrev, soulignent qu’il est nécessaire de collaborer pour construire une Europe plus forte, plus sûre et plus heureuse

This page is also available in

La session plénière de septembre du Comité économique et social européen (CESE) a été l’occasion d’un débat au cours duquel le président du Comité, Luca Jahier, a rappelé ses priorités pour l’avenir de l’Europe, et où la vice-présidente du Parlement européen, Klára Dobrev, a présenté les idées-force du Parlement pour la législature 2019-2024.

Le président du CESE, Luca Jahier, s’est adressé à la vice-présidente du Parlement européen, Klára Dobrev, pour souligner qu’il importe d’être plus proche des citoyens européens, de renforcer la démocratie et d’accroître la participation citoyenne à l’élaboration des politiques de l’UE, tout en montrant que l’Europe est déterminée à produire des résultats.

Le CESE a toujours eu une position claire sur le projet européen: nous avons besoin de plus d’Europe et d’une meilleure Europe et soutiendrons toute mesure visant à atteindre cet objectif, mais il nous faut parallèlement montrer aux citoyens européens que l’Europe produit des résultats, a-t-il déclaré. Les citoyens doivent être au centre des institutions et, sans la société civile, la démocratie demeure fragile. Nos membres sont le véritable pont entre les citoyens et les institutions de l’UE, a-t-il ajouté.

Mme Dobrev a noté avec satisfaction que le Comité et le Parlement européen sont sur la même longueur d’onde. Nous devons nous rendre compte que notre bref mandat politique dépendra de notre engagement politique sur le long terme. Nous devons écouter les citoyens européens, et il s’agit là d’une mission commune à toutes les institutions. Nous devons entendre leur voix; ils demandent davantage de sécurité et de meilleures conditions de vie, a-t-elle déclaré.

M. Jahier a souligné qu’une coopération étroite et structurée entre toutes les institutions de l’UE est essentielle. Le Parlement européen et le CESE devraient travailler davantage de concert. Les relations que nous entretenons sont importantes parce que le Parlement représente la voix des citoyens de l’Union, et le Comité celle de la société civile, a-t-il souligné.

Dans une perspective d’avenir, M. Jahier a soutenu que le Parlement européen jouera un rôle essentiel dans la prochaine conférence sur l’avenir de l’Europe et que cette initiative devrait inclure la société civile et le CESE, dans la mesure où ils apportent une valeur ajoutée manifeste». Et de conclure: «Ensemble, nous sommes plus forts et pouvons agir plus efficacement.

Mme Dobrev a souligné que les dernières élections européennes ont enregistré un taux de participation record. Les Européens ont envoyé un message qui a renforcé la confiance dans les institutions européennes, car les partis eurosceptiques n’ont pas eu gain de cause, mais cela donne également une responsabilité à l’UE. Aujourd’hui, l’accent est mis sur les citoyens. Une Europe forte, c’est une économie européenne forte, mais aussi une Europe sociale forte, a-t-elle ajouté. Nos priorités seront l’approfondissement de l’Union économique et monétaire, la lutte contre le chômage et la lutte contre les conséquences sociales du changement climatique.

En ce qui concerne la coopération entre les institutions de l’UE, Mme Dobrev a souligné que la transparence et l’inclusivité sont essentielles, ainsi qu’une approche plus structurée de la coopération avec la société civile. La discussion est l’élément essentiel garantissant une gouvernance efficace et transparente, et la coopération structurée est un allié incontournable dans la prise de décision. C’est le système de l’équilibre des pouvoirs, a-t-elle déclaré. Plus notre coopération est structurée, plus ses chances de succès sont nombreuses. Nous devons façonner l’Europe ensemble, non seulement au cours de conférences et de manifestations publiques, mais aussi dans notre travail quotidien, afin de contribuer à la réalisation d’une Europe meilleure et plus heureuse, a-t-elle conclu.

Les présidents des groupes du Comité ont également pris la parole. Pour le groupe des employeurs, Jacek Krawczyk a déclaré qu’il faut défendre et protéger en permanence les valeurs européennes et qu’il importe de répondre aux attentes des citoyens. Oliver Röpke, du groupe des travailleurs, a fait valoir que l’objectif principal est de regagner la confiance des citoyens dans le projet européen et dans le travail des institutions. Enfin, au nom du groupe «Diversité Europe», Arno Metzler a souligné l’importance d’un échange ouvert et d’une bonne coopération avec le Parlement européen.

Downloads

#EESCplenary: le président du CESE, Luca Jahier, et la vice-présidente du Parlement européen, Klára Dobrev, soulignent qu’il est nécessaire de collaborer pour construire une Europe plus forte, plus sûre et plus heureuse