Plus de 97 000 emplois sauvés par la mise en place d’un régime temporaire de subventions salariales

This page is also available in

 

Veselin MITOV
Confédération du travail Podkrepa

Les mesures économiques prises en Bulgarie pendant la pandémie ont été acceptées et mises en œuvre à la suite d’échanges ayant permis de parvenir à un consensus entre les syndicats, le gouvernement et les employeurs. Le dialogue social a débouché sur des mesures de chômage partiel et sur différents régimes destinés à préserver l’emploi, de manière à éviter des licenciements collectifs. La Confédération du travail Podkrepa a activement participé au processus de dialogue et de consultation afin d’influencer l’élaboration des politiques. Notre priorité était de trouver des solutions rapides et efficaces concernant la santé et la sécurité, le travail à distance et les concours prévus, ainsi que d’assurer la stabilité du système de sécurité sociale. 

Citons à titre d’exemple positif le régime temporaire de subventions salariales, qui couvrent 60 % du salaire des employés des entreprises ayant été contraintes de fermer temporairement leurs portes. Grâce à ce régime, plus de 97 000 travailleurs ont pu garder leur emploi.

Podkrepa se réjouit en outre de la mesure visant à réduire la taxe sur la valeur ajoutée pour les restaurants, le secteur «horeca» et les livres, qui passera de 20 % à 9 % dès cet été et jusqu’à la fin de l’année 2021. Selon nous, cette mesure aura deux autres effets positifs:

  • les employés de restaurants et du secteur «horeca» seront assurés de recevoir un salaire plus élevé, en raison de l’obligation introduite de faire passer le seuil minimal d’assurance sociale dans ce domaine d’activité de 560 à 800 leva. En pratique, ils bénéficieront d’une réelle augmentation de leur salaire net;
  • la mesure permettra de soutenir la lutte contre les emplois clandestins dans le secteur du tourisme.

Pour nous, la protection des travailleurs contre les effets néfastes de la crise ne consiste pas seulement à renforcer la protection des emplois typiques. Il s’agit également d’inclure et de mieux protéger les personnes qui travaillent en marge du système, à savoir les travailleurs atypiques, sous contrat «zéro heure» et à bas salaire dont les conditions de travail sont précaires. Les lacunes persistantes dans la couverture de protection sociale de ces travailleurs constituent un enjeu majeur pour la Bulgarie.