Mise en place d'une assistance téléphonique COVID-19 et négociation de la régularisation des contrats temporaires

This page is also available in

Jose Antonio MORENO DIAZ
Comisiones Obreras (Commissions ouvrières espagnoles)

Au sein de mon organisation, nous avons adopté des mesures selon trois approches différentes:

  • des mesures concernant le grand public;
  • des mesures pour aider les travailleurs;
  • des mesures pour aider les migrants.

Pour le grand public, nous avons ouvert des lignes téléphoniques gratuites et créé une adresse électronique (coronavirusatccoo [dot] es) de façon à ce que toute personne ayant une question d’ordre professionnel relative au coronavirus puisse obtenir des informations et des conseils de la part du syndicat. J’ai moi-même assuré des gardes de 8 heures à 14 heures pendant plusieurs semaines.

Un recueil de réponses consacré à la COVID-19 a été créé sur la base des questions posées et des doutes émis lors des appels téléphoniques. Les lignes d’appel et l’adresse électronique ont été créées le 21 mars et sont toujours disponibles.

En ce qui concerne les travailleurs, l’organisation a mené des négociations continues avec le gouvernement, notamment à propos de la régularisation des contrats temporaires, des conditions visant à garantir le paiement des salaires complets, et de l’octroi d’avantages considérables pour les freelances et les travailleurs domestiques.

Dans le même temps, nous avons poursuivi les mécanismes de négociation visant à assouplir les exigences et ainsi éviter que les migrants ne se retrouvent dans une situation irrégulière en raison de la crise. À cet égard, nous sommes notamment parvenus à vider les centres de rétention de migrants, qui ne présentaient plus aucun intérêt puisque les frontières étaient fermées et qu’il était impossible de renvoyer les migrants chez eux. De plus, ces centres auraient présenté un risque élevé de contagion. Nous avons également réussi à prolonger les permis de travail de tous les travailleurs saisonniers. Nous avons, par exemple, prolongé jusqu’au mois de septembre les permis des travailleurs venus cueillir des fraises en février, afin qu’ils aient le temps d’accomplir d’autres travaux agricoles saisonniers tels que la cueillette des pêches.

Enfin, le 5 mai 2020, nous nous sommes entretenus avec Ylva Johansson, commissaire européenne aux affaires intérieures. La commissaire a soutenu l’idée d’une relance inclusive qui tienne également compte des migrants dans toute l’Union et facilite leur séjour. Elle a également souligné la nécessité de lutter contre le mensonge et la xénophobie.