Mesures mises en œuvre pour la poursuite des travaux dans le domaine de la construction

This page is also available in

 

Laurențiu PLOSCEANU
Association roumaine des entrepreneurs de la construction (ARACO)

La situation découlant de la pandémie de COVID-19 a posé de nouveaux défis, tant au niveau national qu’à l’échelon de l’UE.

En réponse à ce contexte difficile, l’ARACO a entrepris les actions suivantes au niveau national:

  1. La transmission au gouvernement à la mi-mars d’un ensemble de mesures économiques et sociales à promouvoir.
  2. À la suite de cette demande, le secteur de la construction a poursuivi son activité sans subir de mesures de confinement.
  3. Des mesures visant à poursuivre le financement de projets, ainsi qu’en matière de remboursement de TVA et de versement d'allocations de chômage technique pour le personnel dont le contrat de travail a été temporairement suspendu ont également été promues.
  4. L’ARACO a participé, en mai, par téléconférence, à la consultation publique dans le cadre de laquelle ont été définies les mesures nécessaires pour que le secteur de la construction puisse faire face à la crise économique découlant de la crise sanitaire.
  5. Les informations communiquées par les institutions européennes dans le contexte de la pandémie ont été transmises à nos membres.
  6. Le guide de protection sanitaire sur les chantiers, élaboré par des associations sectorielles allemandes et italiennes, a été envoyé à nos membres.
  7. Nous avons publié une série d’entretiens dans des médias économiques sur les défis actuels et les solutions possibles pour le secteur de la construction et les acteurs de ce secteur.

 

En outre, au niveau de l’UE, l’ARACO a entrepris les actions suivantes:

  1. En mars, l’ARACO a demandé à la Fédération de l’industrie européenne de la construction (FIEC) de créer un observatoire européen chargé d’analyser l’évolution du secteur de la construction dans les États membres pendant la crise épidémique. Cet observatoire est opérationnel.
  2. J’ai assisté à la réunion des directeurs généraux de la FIEC en avril, dans le cadre de laquelle nous avons analysé les défis rencontrés par les activités de la construction dans les États membres et arrêté le contenu de la proposition que la FIEC a transmise à la Commission européenne en rapport avec le plan de relance.
  3. L’ARACO a participé à l’Assemblée générale de la FIEC en mai, où une grande partie des discussions a porté sur la réponse des acteurs de la construction aux défis de la crise pandémique et de la crise économique actuelles.