La croissance et la cohésion sociale vont de pair et doivent faire partie intégrante de la future gouvernance européenne

This page is also available in

Compte tenu de la stratégie Europe 2020 et de son nouvel objectif de croissance inclusive, de son objectif de réduire d'au moins 20 millions le nombre de personnes vivant dans la pauvreté d'ici 2020, de son initiative phare "Plateforme européenne contre la pauvreté et l'exclusion sociale" et de la nouvelle ligne directrice 10 relative à la pauvreté et à l'exclusion sociale, et à la lumière du rapport sur l'état d'avancement de la stratégie Europe 2020 qui affirme que la croissance ne peut être durable que si ses bénéfices profitent à toutes les composantes de la société et que la croissance et la cohésion sociale vont de pair, le CESE appelle le Conseil à garantir:

  • qu'une approche cohérente de la politique économique et sociale contribue à l'éradication de la pauvreté;
  • que toute mesure proposée pour réduire les déficits publics n'ait pas d'incidence disproportionnée sur les populations les plus pauvres en réduisant les salaires et les allocations et en restreignant l'accès aux services publics essentiels comme la santé, l'éducation et le logement;
  • qu'il soit dûment tenu compte du coût économique et social d'un renforcement des inégalités et d'une exclusion sociale frappant les plus pauvres et les plus vulnérables de notre société;
  • qu'une attention suffisante soit accordée aux avantages économiques et sociaux à retirer d'un investissement dans les services publics, les systèmes de protection sociale et les marchés du travail inclusifs en vue de favoriser la cohésion sociale.
     

Downloads

Avis : Examen annuel de la croissance

Lire toute la déclaration du président du CESE lors du Conseil européen de printemps