Visite de Georges Dassis au Conseil économique et social du Luxembourg

This page is also available in

© Conseil économique et social du Grand-Duché de Luxembourg

Le président du CESE a pris part à la célébration des 50 ans du Conseil économique et social du Luxembourg, en présence notamment de S.A.R. le Grand-Duc Henri, le Président de la Chambre des députés M. Mars Di Bartolomeo et  du Premier ministre M. Xavier Bettel.

 

Après avoir remercié les conseillers luxembourgeois et leur présidente, Mme Pascale Toussing, de l'excellente collaboration entre le Comité européen et le Conseil luxembourgeois, notamment pendant la présidence luxembourgeoise, Georges Dassis a prononcé un discours sur le rôle du dialogue social et civil dans la constitution européenne.

 

À cette occasion, il a souligné tout d'abord que le dialogue social est une pierre angulaire du fonctionnement et du progrès du modèle social européen et que c'est un point essentiel pour une gouvernance démocratique, plus proche du citoyen. Le dialogue social est bipartite, entre partenaires sociaux, complété par la concertation tripartite avec les institutions et instances politiques européennes et par diverses formes de consultation aux niveaux européen et national. Les partenaires sociaux représentent directement les intérêts et les problématiques liés au monde du travail et leur intervention dans la conception et la mise en œuvre des politiques est essentielle. L'expérience montre clairement que les pays ayant de solides institutions de dialogue social sont parmi les économies les plus performantes de l'Union européenne, avec une situation sociale plus résiliente en cas de crise.

 

Il a ensuite évoqué le «dialogue civil» et le rôle du CESE, lequel se trouve investi d'une responsabilité particulière pour faire vivre la démocratie participative. Par sa composition et les fonctions qui sont les siennes en vertu des traités, et en partenariat avec les autres institutions, le Comité a vocation à être encore plus, dans l'avenir, l'instrument de la démocratie participative et du dialogue civil au niveau européen.

 

Georges Dassis a clôturé son intervention en invitant les conseillers luxembourgeois à apporter leur contribution à la grande réflexion sur le Vivre ensemble dans nos sociétés qui sera le thème des «Journées de la société civile» 2016. Dans ce contexte, il a évoqué la problématique des afflux de réfugiés et celle des migrations – en soulignant qu'il fallait aborder les deux concepts de façon distincte – ainsi que les menaces qui pèsent actuellement sur les acquis de Schengen, en affirmant qu'«abolir Schengen, ce serait le début de la fin» et que «les frontières de l'Union, ce doit être l'affaire de l'Union».