Quels nouveaux rôles pour les sociétés en Europe? - Conférence, CESE, Bruxelles, 12 novembre

This page is also available in

Étant donné que l’égalité entre les femmes et les hommes devient une priorité de la présidente élue de la Commission européenne et que la directive de l’UE relative à l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée pour les parents et les aidants entre dans la phase de transposition dans les États membres, il est essentiel pour la société civile de dialoguer avec les décideurs politiques nationaux et européens afin d’examiner les relations complexes et d’interdépendance qui unissent l’égalité entre hommes et femmes, l’équilibre vie professionnelle-vie privée, la parentalité, les familles contemporaines, les aidants, le vieillissement et la démographie, l’aide aux membres de la famille handicapés, etc.

Il est temps de se demander comment répondre au mieux aux besoins des familles et de la société au 21e siècle? Quelles sont les meilleures pratiques qui existent déjà dans les États membres et dans quelles conditions ont-elles vu le jour? Quelles nouvelles propositions la société civile peut-elle formuler pour réduire les tensions entre la vie professionnelle et la vie familiale, quels que soient le sexe des parents ou la structure familiale? Comment faire en sorte que les aidants familiaux puissent fournir des soins de qualité et de longue durée aux personnes qui en ont besoin?

C’est dans ce contexte que le groupe «Diversité Europe» du CESE a organisé le 12 novembre une conférence de haut niveau intitulée «Nouveaux modèles de rôle pour les sociétés en Europe». Parmi les orateurs figuraient Mme Langbakk, directrice de l’Institut européen pour l’égalité entre les hommes et les femmes, Mme Drieskens, présidente de la COFACE Europe, et M. Boren, ancien président du Réseau des associations européennes de familles LGBTIQ (NELFA). L’un des objectifs était d’étudier comment changer les mentalités et surmonter les préjugés sur les rôles des femmes et des hommes au sein de nos sociétés. Une solution proposée par M. Metzler, président du groupe «Diversité Europe», était la création d’un parlement européen de la famille, au sein duquel toutes les parties prenantes pourraient établir des contacts entre elles et échanger les meilleures pratiques.

Pour de plus amples informations sur le programme et les orateurs, veuillez consulter le site web de l’événement