PDF export

M. Luca Jahier, président du CESE, se rend en Éthiopie pour apporter son soutien à la société civile locale et discuter de la stratégie de l’UE en Afrique

This page is also available in

Une délégation du Comité économique et social européen (CESE), composée de M. Luca Jahier, président, M. Jarosław Mulewicz (président du comité de suivi UE-ACP du CESE) et M. Carlos Trindade (président du groupe d’étude permanent du CESE sur l’immigration et l’intégration), s’est rendue en Éthiopie cette semaine (du 27 au 31 mai) pour apporter le soutien du CESE à la société civile locale et discuter de la stratégie de l’UE en Afrique.

L’Union européenne accorde de plus en plus d’importance à ses relations avec l’Afrique en tant que partenaire stratégique, Luca Jahier a dès lors décidé de diriger une première mission présidentielle en Éthiopie, un pays qui joue un rôle crucial dans la Corne de l’Afrique et qui pourrait devenir un véritable «lion d’Afrique». Le nouveau gouvernement dirigé par le premier ministre, M. Abiy Ahmed, a engagé d’importantes réformes économiques et sociales et signé un accord de paix avec l’Érythrée, contribuant ainsi à la stabilité politique et économique de la région.

Au cours de cette visite, la délégation a rencontré plusieurs ministres du gouvernement: Mme Ergogie Tesfaye, ministre du travail et des affaires sociales; Mme Yalem Tsegay, ministre des femmes, de l’enfance et de la jeunesse; Mme Misgana Araga, ministre d’État du commerce et de l’industrie; Mme Muferiat Kamil, ministre de la paix. Les discussions ont porté principalement sur les réformes introduites en Éthiopie, y compris la nouvelle législation sur le travail, la nouvelle proclamation sur les réfugiés, les mesures de lutte contre la violence fondée sur le sexe, la promotion de l’entrepreneuriat et de la participation politique des femmes, ainsi que la règlementation relative au développement industriel.

Un engagement a été pris lors de la réunion avec Mme El Fadil, commissaire chargée des affaires sociales de l’Union africaine, afin de renforcer la coopération entre le CESE et l’ECOSOC de l’UA. Mme Birtukan Mideksa, présidente de la commission électorale nationale, a présenté ses ambitieux projets pour une organisation électorale crédible et pacifique.

Une rencontre avec des représentants des bureaux régionaux de l’Organisation internationale du travail (OIT), de la Banque européenne d’investissement (BEI), de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA) et du monde des affaires, ainsi que d’importants acteurs de la société civile en Éthiopie et au niveau international, a permis à la délégation d’évoquer des questions relatives au travail, à l’égalité entre hommes et femmes et à la réalité socio-économique.

La délégation a pu se rendre compte directement sur le terrain de la situation des réfugiés et des personnes déplacées à l’intérieur du pays et des communautés d’accueil en Éthiopie lors d’une réunion avec l’ARRA (l’administration des affaires relatives aux réfugiés et aux rapatriés) et de visites du camp de réfugiés de Nguenyyel à Gambella et du centre de transit de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) à Addis Abeba.

Sur le plan personnel, je suis particulièrement heureux que le premier ministre ait choisi le terme de "renaissance politique éthiopienne” pour ses réformes et que l’Union africaine utilise également l’expression “renaissance africaine” dans le cadre de son agenda 2063, a déclaré M. Luca Jahier, faisant référence à son programme de la présidence pour une renaissance européenne afin de donner un nouvel élan au projet de l’UE, qu’il a baptisé «rEUnaissance».