L’intelligence artificielle peut certes améliorer la qualité de vie, mais des risques potentiels subsistent

This page is also available in

Une délégation de membres du Comité économique et social européen (CESE) a visité trois pôles technologiques finlandais afin d’évaluer les avantages et les dangers que peut présenter l’intelligence artificielle pour notre société. Ces membres soulignent que toutes les évolutions futures doivent couvrir trois aspects essentiels: la sécurité des produits, la confiance des consommateurs et la solidarité dans le domaine de la santé et de l’aide sociale.

Si les applications de l’intelligence artificielle peuvent accroître le bien-être de la population, il est cependant nécessaire de prendre au sérieux les risques potentiels. Les produits issus des nouvelles technologies et de la révolution numérique sont en général extrêmement utiles et peuvent avoir de très nombreuses utilisations dans tous les domaines de notre vie quotidienne, allant de la distribution de médicaments à la lutte contre la solitude. Il convient toutefois de les manipuler avec précaution, car ils ne sont pas toujours aussi simples qu’on pourrait le croire.

Afin d’en évaluer les possibilités et les risques de manière concrète, des membres du CESE réunis en délégation ont rendu visite à trois organisations finlandaises qui s’attachent à développer des technologies numériques. Ils ont mesuré les avantages et les dangers qui peuvent exister pour notre société et sont convenus que toute évolution future de l’intelligence artificielle devrait prendre comme point de référence des personnes réelles, notamment en ce qui concerne la sécurité des produits, la confiance des consommateurs et la solidarité dans les secteurs de la santé et de l’aide sociale. La technologie est un outil qui peut nous faciliter la vie et aider la société à résoudre ses problèmes, mais elle doit toujours restée axée sur l’humain.

Une intelligence artificielle centrée sur les personnes

La sécurité avant tout, affirme Franca Salis Madinier, membre du CESE. Tous les produits de l’intelligence artificielle sont susceptibles d’apporter des avantages considérables, mais le revers de la médaille, c’est qu’ils peuvent aussi être dangereux. Ces produits sont semblables aux médicaments, dans le sens où tout dépend de la manière dont vous les utilisez. C’est la raison pour laquelle ils doivent absolument être testés et certifiés avant de pouvoir être vendus, ajoute-t-elle. Il importe donc au plus haut point de mettre en place un système européen de certification pour définir des normes, permettant ainsi aux fabricants de déclarer que leurs produits ont été vérifiés et qu’ils ne présentent aucun risque de préjudice pour les citoyens. Outre la sécurité, les autres exigences concernent notamment la robustesse, la résilience et l’absence de préjugé, de discrimination ou de partialité.

L’un des autres enjeux fondamentaux est celui de la confiance. Les citoyens européens doivent pouvoir savoir quelles sont les entreprises sur lesquelles ils peuvent compter. À cet égard, Ulrich Samm, membre du CESE, recommande de s’adresser à des entreprises et des professionnels dignes de confiance plutôt que de s’appuyer sur des «algorithmes fiables». Nous avons besoin d’un label européen destiné aux entreprises de confiance actives dans le domaine de l’intelligence artificielle, un label fondé sur les valeurs européennes, souligne-t-il. Selon lui, un tel processus permettrait à l’avenir de bénéficier d’un avantage concurrentiel, en ce qu’il inspirerait confiance aux consommateurs: ceux-ci seraient alors en mesure de reconnaître les entreprises et les produits auxquels ils peuvent se fier.

Les technologies numériques jouent aussi un rôle majeur dans le domaine des soins de santé et de l’aide sociale, où de nouvelles formes d’organisation et de gouvernance voient le jour. Les nouveaux outils numériques devraient contribuer à mettre en œuvre et à renforcer les droits fondamentaux des citoyens, plutôt que les affaiblir. Les personnes doivent toujours être au cœur de l’aide sociale. C’est la technologie qui est censée nous aider et rendre notre vie plus facile, et non l’inverse, fait valoir Diego Dutto, membre du CESE. Nous devons tirer parti de la transformation numérique pour développer le potentiel des individus, de même que celui des communautés locales et des économies sociales. Il importe de garantir, grâce à des investissements publics appropriés, que nos systèmes de santé gardent pour fondement les valeurs de solidarité et d’universalité, conclut-il.

Visite des membres du CESE dans des pôles technologiques à Helsinki

Les visites des membres du Comité sur le terrain ont eu lieu le 22 novembre 2019 à proximité d’Helsinki, en marge de la conférence du CESE sur le thème «Intelligence artificielle, robotique et services numériques pour le bien-être des citoyens», tenue la veille dans la capitale finlandaise. La première réunion a été organisée par le Centre de recherche technique de Finlande (VTT). Elle fut l’occasion pour les membres du CESE de discuter des dernières évolutions dans le domaine de la robotique et d’étudier la portée potentielle des projets touchant aux technologies quantiques.

La deuxième visite, qui a eu lieu à l’université des sciences appliquées (DIAK), était principalement axée sur le rôle de l’éducation, des compétences sociales et des technologies pour prévenir l’isolement et favoriser l’intégration et l’égalité. La dernière session s’est déroulée à Airo Island et portait sur l’innovation et les possibilités pour les entreprises; y ont été présentées des études de cas spécifiques de produits fabriqués par des jeunes entreprises, comme le système de douche en circuit fermé (showerloop) et le robot distributeur de médicaments.

Le robot de sommeil est encore un autre exemple des bénéfices que l’intelligence artificielle peut apporter aux êtres humains et à notre société dans son ensemble. Il sert à lutter contre l’insomnie, une affection répandue dans les pays industrialisés, où l’on estime qu’environ un tiers de la population souffre de troubles du sommeil au moins une fois dans sa vie. Les causes peuvent être multiples, comme le stress ou l’anxiété survenant le soir, mais toutes entraînent des difficultés à se reposer correctement la nuit.

Le robot de sommeil peut nous aider à nous endormir. Le tenir en suivant ses conseils et sa technique permet à notre organisme de se détendre plus facilement. La lumière douce, la musique relaxante et les exercices de respiration font le reste, en nous aidant à synchroniser notre rythme cardiaque avec celui de la machine. Dans l’ensemble, si l’intelligence artificielle n’est peut-être pas une solution universelle, elle peut certainement offrir des avantages considérables.

See also