L’économie sociale, un modèle d’entreprise pour l’avenir de l’Europe

This page is also available in

Le 23 mai, M. Georges Dassis, président du Comité économique et social européen (CESE), a participé à la conférence intitulée «Économie sociale, un modèle d’entreprise pour l’avenir de l’Europe», qui s’est tenue au musée national centre d’art Reina Sofía.

 

L’objectif de la conférence était de montrer la contribution effective de l’économie sociale à une croissance intelligente, durable et inclusive, et à la création d’emplois de qualité en Europe, ainsi que le potentiel qu’elle représente pour un avenir placé sous le signe du progrès économique et social. Les ministres et les autres représentants gouvernementaux responsables de l’économie et du travail de plusieurs États membres ont signé la déclaration de Madrid qui aura pour objectif d’octroyer la citoyenneté européenne aux entreprises de l’économie sociale, alors que la Commission européenne doit publier tout un plan d’action pour ce secteur.

 

M. Dassis a participé à la table ronde sur l’Économie sociale et les institutions européennes, aux côtés de M. Ramón Luis Valcárcel, M. Jens Nilsson, Mme Ann Branch et Mme Ulla Engelmann, lors de laquelle il a déclaré que le CESE contribue à soutenir l’économie sociale depuis plus de trente ans, mais que cette question occupe une place de premier plan sur l’agenda européen depuis le rapport Toia adopté en 2009 par le Parlement européen. Il a également indiqué que les synergies, la coopération et l’action concertée sont bonnes, mais pas suffisantes. Nous devons rendre l’économie sociale encore plus visible en lui donnant l’importance qu’elle mérite, notamment dans le programme de travail de la Commission pour 2018, ou en élaborant et en mettant en œuvre un plan d’action global.

 

En conclusion, il a déclaré que le CESE poursuivra ses efforts pour donner plus de visibilité aux entreprises de l’économie sociale et soutenir, d’une manière générale, l’objectif commun d’une Europe plus sociale, car l’avenir économique et politique de l’Europe, l’avenir de nos enfants, dépend en grande partie de celui-ci.