Le CESE contribue à l’élaboration de la position du Parlement européen concernant la prolongation de la durée d’existence du Fonds européen pour les investissements stratégiques (EFSI 2.0) dans le cadre du suivi des travaux relatifs à l’avis du Comité

This page is also available in

Le 8 février, les commissions ECON et BUDG du Parlement européen ont organisé un atelier sur le Fonds européen pour les investissements stratégiques, auquel M. Alberto Mazzola a participé en qualité de rapporteur du CESE. Les membres du Parlement ont exprimé le point de vue, qui prévaut également au CESE, selon lequel l’EFSI a plus de succès que prévu malgré le fait qu’il s’agisse d’un programme récent. Plusieurs propositions et questions formulées pendant l’atelier en vue d’améliorer l’EFSI ont également été abordées dans l’avis du CESE: le manque de visibilité de l’EFSI pour les PME et l’idée de lancer un logo y afférent ainsi qu’une campagne d’information, les critères d’évaluation de l’additionnalité, la transparence des décisions, le manque d’information quant aux effets sur l’emploi, l’absence de projets transfrontières jusqu’à présent, l’intérêt d’un recours aux banques de développement nationales et aux plateformes nationales, de même que la pertinence de la combinaison de plusieurs fonds tout en préservant la simplicité. Certaines contradictions sont apparues, notamment la nécessité de maintenir la notation AAA de la BEI tandis que l’objectif est d’investir dans les pays présentant les besoins les plus importants, ainsi que les compromis entre la quantité et la qualité des projets.

Avant l’atelier, M. Mazzola a présenté l’avis du CESE sur la prolongation de la durée d’existence du Fonds européen pour les investissements stratégiques aux rapporteurs des commissions BUDG, ECON, TRAN, REGI, EMPL et ITRE du Parlement européen. Tous les rapporteurs ont manifesté un grand intérêt pour notre avis et les recommandations qui y sont formulées.

See also