La pleine intégration des personnes handicapées requiert un dialogue social inclusif

Le CESE a organisé une manifestation en marge de la conférence des États parties à la Convention relative aux droits des personnes handicapées (CNUDPH) qui s’est tenue à New York

La mise en œuvre de la convention des Nations unies relative aux droits des personnes handicapées (CNUDPH) ne peut être couronnée de succès si ces personnes ne sont pleinement intégrées à la société et à l’économie, en bénéficiant d’un travail décent dans le cadre d’un système d’emploi inclusif.

C’est l’une des principales conclusions tirées d’une manifestation dont le Comité économique et social européen (CESE) était coorganisateur, qui s’est déroulée en marge de la conférence des États parties à la CNUDPH tenue en juin dernier au siège des Nations unies à New York.

Les intervenants aux tables rondes et les orateurs ont souligné que le dialogue social et la négociation collective pouvaient être des instruments puissants pour assurer l’égalité des personnes handicapées, en adaptant les systèmes d’emploi aux niveaux local, régional et international, mais aussi en les rendant plus inclusifs.

Les personnes handicapées et les organisations qui les représentent ont un rôle actif à jouer à cet égard et elles devraient s’inspirer de la campagne que les syndicats ont menée pour s’assurer qu’ils auraient bien leur place à la table des négociations. Le dialogue social a été remporté de haute lutte, il ne nous a pas été servi sur un plateau, a déclaré Ioannis Vardakastanis, membre du CESE et orateur lors de la manifestation.

Il faut changer le point de vue des entreprises et des employeurs sur le handicap, et des structures doivent être créées pour permettre qu’un dialogue s’établisse entre les entreprises, les syndicats et la société civile, y compris les personnes handicapées. Cette question a été soulevée par Marie Zvolská, en sa qualité de représentante du groupe des employeurs du CESE et de présidente du groupe du CESE sur les droits des personnes handicapées.

Bo Jansson, membre du CESE (groupe des travailleurs), a coprésidé la manifestation organisée en marge de la conférence avec Sandra Vermuyten de l’Internationale des services publics. Cette manifestation était organisée en collaboration avec le Forum européen des personnes handicapées (FEPH), l’ Organisation internationale du travail (OIT) et l’Alliance internationale du handicap (IDA).

C’est la première fois qu’une délégation du CESE, composée de Marie  Zvolská, de Bo Jansson et de Ioannis Vardakastanis, participait à cette manifestation qui a lieu tous les ans depuis 2007 et offre aux États parties à la convention la possibilité de se rencontrer et de débattre de sujets liés à sa mise en œuvre.

Outre la manifestation sur le dialogue social organisée en marge de la conférence, Ioannis Vardakastanis a également pris la parole lors du Forum de la société civile à la CNUDPH le 11 juin et aux manifestations parallèles suivantes: Disability at the stage of instability in the Arab world – Safety and security of persons with disabilities in situations of conflict and violence (le handicap en pleine phase d’instabilité dans le monde arabe - Sûreté et sécurité des personnes handicapées dans des situations de conflit et de violence), organisée par la Ligue des États arabes (LAS) et l’Organisation arabe des personnes handicapées (AOPD); New ways of employment and social inclusion to leave no one behind (de nouvelles formes d’emploi et d’inclusion sociale pour que nul ne soit laissé pour compte), organisée par la Mission permanente de l’Espagne auprès des Nations Unies et l’Organisation nationale des aveugles (ONCE) espagnole; Nothing about us without us - General comment on meaningful participation (à propos de nous, mais surtout avec nous – commentaire général sur une participation qui fait sens), organisée par les missions permanentes d’Allemagne, de Thaïlande et du Danemark auprès des Nations Unies.

Le 13 juin, la délégation du CESE, accompagnée de représentants du PE et de la DG EMPL a également été reçue par la délégation de l’Union européenne à New York et elle a examiné les moyens d’améliorer la mise en œuvre de la CNUDPH.