Forum européen de l’entrepreneuriat: les employeurs plaident en faveur d’un «nouvel élan»!

Offrir aux entreprises un environnement équitable, concurrentiel et durable qui favorise la croissance, l’innovation, l’investissement et le commerce: voilà ce que les porte-parole des employeurs européens attendent de la prochaine Commission et des États membres. Les participants au Forum européen de l’entrepreneuriat, qui s’est tenu le 10 avril 2019 à Bucarest, se sont accordés sur la nécessité de reconnaître les PME sur le plan politique, et de passer de l’approche «penser aux PME d’abord» au principe «agir pour les PME d’abord».

À l’occasion du Forum, et en présence du président de la république de Roumanie, les présidents du groupe des employeurs du CESE, de SMEunited et du Conseil national des petites et moyennes entreprises privées de Roumanie (CNIPMMR) ont signé la déclaration de Bucarest. Ce document contient un ensemble de propositions invitant les responsables politiques à stimuler l’esprit d’entreprise dans l’Union européenne et à permettre aux PME de prospérer.

«Les citoyens sont redevables aux entrepreneurs du mode de vie européen dont ils jouissent. Et le rôle des responsables politiques consiste à donner aux entreprises les conditions de leur croissance. Alors que quelques semaines nous séparent des élections au Parlement européen, il convient de ne pas l’oublier. Nous prônons un environnement concurrentiel pour les entreprises, qui les encourage à innover, à investir et à commercer!» a déclaré Jacek Krawczyk, président du groupe des employeurs du CESE.

«L’Europe a besoin d’une nouvelle stratégie politique en faveur des PME qui couvre tous les types d’entreprises, en s’appuyant sur une approche transversale» a déclaré Ulrike Rabmer-Koller, présidente de SMEunited. Elle estime que «les PME sont prêtes à assurer l’avenir de l’Europe et à relever les nouveaux défis que posent la numérisation et l’économie circulaire. Pour leur permettre de s’y préparer, l’Europe doit leur offrir un cadre législatif moderne libre de toute barrière administrative superflue ainsi qu’un environnement propice au développement des compétences, un soutien financier, des infrastructures et des normes pérennes».

«La signature de la déclaration de Bucarest est un moment qui fera date pour l’entrepreneuriat européen. Une «Europe entreprenariale 2030», c’est le combat de notre génération, un projet que souhaitons léguer aux générations futures!» a ajouté Florin Jianu, président du CNIPMMR.

La déclaration soulève des questions aussi diverses que celles de l’accès au financement, aux marchés ou à la main d’œuvre, que celles de la charge bureaucratique dont pâtissent les entreprises ou encore de la numérisation des PME. Elle expose également les attentes des PME vis-à-vis du prochain budget de l’Union européenne et de ses programmes. Le texte intégral de la déclaration est disponible ici.

Work organisation

Downloads

Declaration of Bucharest on the occasion of the European Entrepreneurship Forum