Faire des PME européennes une priorité horizontale dans le processus d’élaboration des politiques de l’après-2020

Il est nécessaire de faire de la politique en faveur des PME une priorité horizontale si l’on veut que celles-ci relèvent les nombreux défis transversaux auxquelles elles sont actuellement confrontées. Les évolutions actuelles posent des problèmes plus importants aux PME qu’aux grandes entreprises. Pour les décideurs politiques, le temps est donc venu d’agir en conséquence. Cette question était au cœur des échanges lors de la conférence intitulée «Placing European SMEs at a horizontal priority in post-2020 policy making process» (Faire des PME européennes une priorité horizontale dans le processus d’élaboration des politiques de l’après-2020). Organisée par le groupe des employeurs du CESE, l’association des commerçants de La Canée et la Confédération grecque du commerce et de l’entrepreneuriat, la conférence a eu lieu le 24 octobre 2019 à La Canée (Grèce).

Universitaires ou responsables politiques, les intervenants ont débattu des problèmes et des opportunités pour les PME européennes qui vont de pair avec la numérisation, l’accès au financement et le marché unique. «Dans cette période difficile pour les PME européennes, nous tâchons de mettre en avant des propositions concrètes pour soutenir leur développement», a souligné, dans son discours d’ouverture, Dimitris Dimitriadis, vice-président de SMEunited et membre du groupe des employeurs du CESE. Jacek Krawczyk, président du groupe des employeurs, a ajouté qu’il fallait «prendre un virage et ne plus se contenter de “penser en priorité aux PME” mais bien “agir en priorité pour les PME”. Il faut que des propositions législatives concrètes soient élaborées et qu’un plan d’action clair soit déployé pour garantir une mise en œuvre appropriée.»

La conférence a offert l’occasion de présenter les conclusions de deux études récemment commandées par le Comité économique et social européen à la demande du groupe des employeurs. La première analyse la manière dont les règles en matière d’aides d’État affectent l’accès aux financements destinés aux PME et aux entreprises. La seconde, intitulée «The future of retail in city-centres» (L’avenir de la vente au détail dans les centres-villes), analyse le secteur du commerce de détail et vise à fournir des idées pratiques propres à revitaliser les petits détaillants aussi bien dans les zones urbaines que rurales. Les deux études sont consultables sur le site du groupe des employeurs du CESE: https://www.eesc.europa.eu/fr/members-groups/groups/employers-group/pub…

Les intervenants sont convenus que la protection des PME est cruciale pour la société européenne car celles-ci favorisent la croissance tout en jouant un rôle important pour la cohésion sociale, les populations locales ou même pour la sécurité. La problématique des PME, qui est transversale, devrait être traitée de façon horizontale. Toutefois, il importe que les politiques conservent une perspective locale.

Work organisation