Combler le déficit de compétences — Le point de vue des employeurs

This page is also available in

Afin de combler le déficit de compétences, il faut d’abord déterminer de manière précise quelles sont les qualifications qui seront nécessaires à l’avenir. Cet exercice reste difficile en raison de la rapidité des changements auxquels nous assistons aujourd’hui. L’adaptation des systèmes éducatifs, le développement des systèmes d’apprentissage tout au long de la vie et la mise en place d’une étroite coopération entre les employeurs, les responsables politiques et les universités figurent parmi les moyens d’aider les personnes à adapter leurs compétences aux exigences des futurs marchés de l’emploi. Telles sont quelques-unes des conclusions de la conférence sur le thème Combler le déficit de compétences pour la croissance et la création d’emplois: le point de vue des entreprises, qui s’est déroulée le 22 mars 2018 à Sofia, en Bulgarie.

Si les changements systémiques à apporter à l’éducation et à la formation sont un aspect essentiel de la question, la manière d’aborder les choses et la volonté de la personne d’acquérir sans cesse de nouvelles compétences sont tout aussi importantes. Cependant, les comportements doivent être modelés à un stade très précoce, à la fois à l’école et par les parents.

La conférence s’est clôturée par l’adoption d’une déclaration commune du groupe des employeurs et de l’Association des employeurs bulgares. Ce document préconise un certain nombre de mesures pratiques destinées à adapter les marchés du travail et les systèmes de formation aux besoins futurs. Il s’agit notamment de supprimer les obstacles à la création d’emplois en encourageant les individus à développer leurs compétences eux-mêmes et en adoptant une approche fondée sur la «flexicurité» afin d’adapter la législation aux exigences de l’économie moderne.

Dans les systèmes d’éducation, il importe de stimuler la créativité, l’esprit d’entreprise et la mobilité dans l’enseignement et la formation à tous les niveaux, d’investir dans les compétences scientifiques, technologiques, mathématiques et de l’ingénierie, d’encourager l’apprentissage tout au long de la vie en développant la formation par le travail et l’EFP, ainsi que de renforcer les liens entre les entreprises et les professionnels de l’éducation, ce qui permettra d’éviter les inadéquations en matière de compétences. Le texte complet de la déclaration peut être téléchargé ici.

Cette manifestation qui a été organisée conjointement par le groupe des employeurs et l’Association des employeurs bulgares, s’inscrit dans le cadre des manifestations officielles prévues par la présidence bulgare du Conseil de l’Union européenne.

Downloads

Bridging the skills gap for growth and job creation - joint declaration

See also