Entreprises, industrie et universités: nouer des liens plus étroits profiterait à tous

This page is also available in

La mutation numérique en cours aura un impact considérable, tout à la fois, sur l’industrie, les entreprises et les citoyens. L’Union européenne devrait dès lors se préparer activement à une nouvelle ère post-industrielle de manière à pouvoir saisir les possibilités qu’elle offrira. Plus on renforcera la coopération entre les entreprises, les universités et les pouvoirs publics, plus les avantages recueillis seront importants, ont conclu les intervenants du séminaire intitulé «Stimuler l’innovation et l’industrie en Europe», qui a eu lieu le 16 juin à Cambridge, au Royaume-Uni. Les participants à la discussion en table ronde ont cherché à définir les principaux problèmes et obstacles auxquels les entreprises et les universités sont confrontées lorsqu’elles s’efforcent de coopérer plus étroitement.

L’Union européenne est le foyer d’une recherche scientifique de tout premier niveau. Les chercheurs du monde entier viennent en Europe afin de profiter de son réseau de coopération sans frontières et ils sont attirés par ses infrastructures d’excellence en matière de recherche. En revanche, un trop grand nombre de projets de recherche se focalisent sur la recherche fondamentale et convertir la recherche en réussite commerciale pose de nombreux défis. L’UE se doit de redoubler d’efforts pour renforcer sa capacité de recherche et d’innovation.

L’importance de la coopération entre les universités et les entreprises ne cesse de croître, étant donné que l’économie du futur sera principalement fondée sur l’utilisation efficace des connaissances et des données. Des concepts tels que l'industrie 4.0 imprimeront leur marque sur les méthodes et les procédures de travail, les lignes de production, les stratégies de marché et, surtout, les compétences et les ressources humaines nécessaires pour relever cette immense gageure.

«La 4e révolution industrielle est en train de se produire, que nous le voulions ou non. Soit nous changeons notre façon de penser afin de tirer profit de cette occasion unique, soit l’Union européenne sera laissée à la traîne dans la course à la compétitivité mondiale», a déclaré Jacek Krawczyk, président du groupe des employeurs.

Le séminaire était organisé par le groupe des employeurs du Comité économique et social européen, en partenariat avec Cambridge Network. Des visites d’étude du parc scientifique de Cambridge ont également été organisées en marge de la rencontre. Cambridge a été choisie comme lieu de cette manifestation du fait de l'énorme concentration d'établissements de recherche et d’enseignement de haut niveau. À ce titre, la ville constitue un authentique centre d’excellence européen - et même mondial.