Les organisations de la société civile demandent à la Serbie de renforcer l’État de droit

La 7e réunion du comité consultatif mixte de la société civile UE-Serbie (CCM), qui s’est tenue le 23 octobre à Belgrade, a permis aux organisations de la société civile des deux parties d’examiner l’état d’avancement du processus d’adhésion de la Serbie.

Si le CCM s’est félicité de l’amélioration de la situation économique en Serbie, il s’est toutefois aussi dit préoccupé, dans la déclaration conjointe, par «l’absence de progrès en matière de liberté d’expression» et a encouragé les autorités serbes à «redoubler d’efforts pour garantir le respect de l’état de droit, les droits fondamentaux, la réforme du système judiciaire, la lutte contre la corruption et la liberté de la presse».

Les membres du CCM ont exprimé leur satisfaction quant à l’ouverture par la Serbie de deux nouveaux chapitres dans les négociations d’adhésion (pêche ainsi que dispositions finanicères et budgétaires). Les nouvelles étaient également bonnes concernant l’économie, avec une baisse du chômage et une accélération de la croissance en 2018, mais la déclaration finale conjointe a souligné la nécessité de prendre des mesures efficaces pour lutter contre les activités économiques informelles, les inégalités et la pauvreté, et rendre plus efficace et plus transparente l’utilisation des plateformes de dialogue avec la société civile. (dgf)