Le CESE souhaite que la société civile joue un rôle plus important dans l’action extérieure de l’UE

Federica Mogherini, la haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, a assisté à la session plénière du CESE du 17 octobre 2018 afin de débattre des principaux défis et menaces extérieurs auxquels l’UE est confrontée. Le président du CESE, Luca Jahier, a mis en évidence l’importance du rôle de l’Union européenne en tant que principale donatrice d’aide humanitaire, soulignant que «les organisations de la société civile sont prêtes à participer à cet effort».

La session plénière a commencé par un débat avec Federica Mogherini sur les principaux défis et menaces extérieurs auxquels l’UE est confrontée. M. Jahier a dit regretter que la situation ne se soit pas améliorée dans la plupart des pays méditerranéens ces dernières années, malgré les efforts déployés par l’UE: «L’UE joue un rôle important en tant que principale donatrice d’aide humanitaire, mais elle s’est trouvée prise entre la nécessité d’une approche politique pragmatique pour gérer les flux migratoires et celle de défendre les valeurs fondamentales de l’UE, telles que les droits de l’homme».

M. Jahier a toutefois précisé que «le CESE est bien placé pour voir des aspects positifs dans ce sombre tableau», et il a appelé à faire davantage participer la société civile à l’action extérieure de l’UE: «Il est évident que l’idée de «plus d’Europe» continue de bénéficier d’un niveau de soutien public élevé et que les organisations de la société civile sont désireuses de participer à cet effort. Cet aspect, Mme Mogherini, constitue un atout politique de poids entre vos mains.»

Federica Mogherini a mentionné quelques priorités que le Service européen pour l’action extérieure partage avec le CESE, par exemple le développement durable et la paix durable, domaines pour lesquels «les syndicats et les organisations de la société civile sont des partenaires essentiels»; le volet culturel de l’action extérieure en tant que moyen d’exercer le pouvoir d’influence européen; et l’accent mis sur la jeunesse, qui, selon Mme Mogherini, est au centre de l’action extérieure de l’Union. (dgf)