Le CESE avertit la Commission: la numérisation doit être inclusive

Si le «Programme pour une Europe numérique» élaboré par la Commission fait un pas dans la bonne direction en reconnaissant le rôle déterminant des compétences numériques, il pourrait toutefois être plus fermement ancré dans les réalités sociales. Dans son avis rédigé par Norbert Kluge et Ulrich Samm et adopté lors de sa session plénière du mois d’octobre, le CESE soutient la proposition de la Commission et souligne la nécessité de rendre la numérisation en Europe inclusive et de répartir le «dividende numérique» équitablement grâce à des mesures politiques appropriées.

«Étant donné que la numérisation touche tous les aspects de la vie et tous les citoyens, il est fondamental que ces derniers puissent tous en profiter dans l’Union européenne» a déclaré M. Kluge. «La numérisation en Europe doit être inclusive», a-t-il ajouté. «Personne ne saurait être exclu du progrès numérique en raison de facteurs tels que le genre, le statut social, l’éducation, le niveau de formation, les aptitudes numériques, l’origine, l’âge ou encore le handicap.»

Les connaissances et compétences numériques sont essentielles et leur rôle a été reconnu comme déterminant dans le programme. Il est très important d’aider les entreprises, les travailleurs et les consommateurs à acquérir et à utiliser les technologies numériques tant élémentaires qu’avancées. La formation pourrait être organisée par l’intermédiaire de pôles d’innovation numérique mis en place sur le terrain dans les régions. «Nous sommes favorables à la création d’un label d’excellence européen pour les pôles d’innovation numérique afin de favoriser l’interconnexion et de garantir l’acquisition aussi bien de compétences numériques avancées et de haut niveau que de capacités élémentaires», a souligné M. Samm.

En juin 2018, la Commission européenne a présenté le «Programme pour une Europe numérique» couvrant la période 2021‑ 2027 qui vise à créer un marché unique numérique en faisant de l’Europe un acteur de premier plan dans le domaine de la numérisation et en renforçant sa puissance économique et sa compétitivité sur la scène mondiale. (mp)