«Le Brexit n’est qu’une étape, pas une destination finale»

Un débat avec Michel Barnier, négociateur en chef de l’Union européenne pour le Brexit, a notamment été organisé dans le cadre de la session plénière du CESE le 30 octobre. Au cours de ce débat, M. Barnier a plaidé en faveur d’un partenariat étroit entre l’Union européenne et le Royaume-Uni après le Brexit, en gardant à l’esprit que la paix en Irlande doit être une priorité et que «l’intégrité du marché unique n’est pas négociable».

Michel Barnier a exposé son point de vue sur l’état d’avancement des négociations sur le Brexit aux membres du CESE et a insisté sur le fait que la Commission européenne était déterminée à conclure un retrait ordonné, étant donné que «le risque que le Brexit se produise sans accord ratifié subsiste». Il a en outre insisté sur le fait que «le Brexit n’est qu’une étape, pas une destination finale» et que le défi le plus important est à présent de reconstruire un nouveau partenariat entre l’UE et le Royaume-Uni, qui repose sur deux piliers: les échanges économiques et la coopération dans le domaine de la sécurité et de la défense.

Le président du CESE, Luca Jahier, a ouvert le débat en soulignant le rôle important que les représentants de la société civile pourraient jouer dans un scénario post-Brexit. «Il est essentiel que les relations tissées au cours des 44 dernières années avec les organisations de la société civile britannique soient non seulement préservées, mais aussi renforcées; il reste un long chemin à parcourir et la tâche ne sera pas facile, mais le CESE sera toujours de votre côté», a déclaré M. Jahier.