Chaînes de blocs – Le CESE estime que l’UE devrait devenir le leader mondial

Si la technologie des chaînes de blocs dispose du potentiel pour transformer notre société, clarté et sécurité sont toutefois indispensables sur le plan juridique, d’où la nécessité d’adopter une approche européenne commune. Tel est le message central formulé dans un avis d’initiative adopté le 30 octobre dernier par le CESE, lequel invite aussi la Commission européenne à lancer une initiative globale afin que l’Union devienne une référence mondiale dans ce domaine.

Cette technologie peut être appliquée dans de nombreux secteurs en vue d’accroître la sécurité et la transparence, et elle peut même contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD). Toutefois, comme l’indique le CESE dans son avis, il reste plusieurs défis à relever et il est urgent de garantir la clarté et la sécurité, ainsi que la protection de la vie privée.

Le CESE préconise dès lors une approche européenne commune et demande à la Commission de lancer une initiative globale s’articulant autour des objectifs de développement durable. Cette initiative devrait être complétée par un plan d’action permettant à l’Europe de devenir le point de référence en matière de chaînes de blocs dans le monde entier.

À cette fin, l’une des priorités consiste à remédier à l’insécurité juridique. L’actuel cadre législatif manque de clarté et demeure fragmenté au niveau des États membres. Il est en outre primordial de protéger la vie privée, de garantir l’interopérabilité entre les différentes plateformes de chaînes de blocs et de réduire les coûts de transaction, souvent prohibitifs. (dgf)