Langues disponibles:

Éditorial

Sans la paix, il n’y aura pas de croissance, pas de prospérité et pas d’avenir

La paix est une cause qui mérite d’être défendue jour après jour.

L’on a coutume de dire que la raison d’être première de l’Union européenne est qu’elle a permis d’assurer la paix entre ses membres depuis plus de soixante-dix ans. Un autre argument de poids en faveur de l’Europe est qu’elle a aidé les pays de l’ancien bloc de l’Est à renouer avec l’Ouest  ce qui sans l’Union n’aurait jamais été possible en un laps de temps si bref. L’Union européenne crée un sentiment d’appartenance et favorise l’émergence d’une identité européenne.

À vos agendas

22 et 23 novembre 2018, Athènes, Grèce

12e séminaire des attachés de presse de la société civile du CESE – Réaffirmer les valeurs de l’Europe

28 novembre 2018, Bruxelles

Sommet des consommateurs du CESE

12 et 13 décembre 2018, Bruxelles

Session plénière du CESE

En bref

Une délégation du CESE discute du dialogue social et de la politique de la jeunesse avec des partenaires albanais

Des membres du Comité économique et social européen ont rencontré des représentants de la société civile albanaise à Tirana, les 24 et 25 septembre, afin de discuter de l’état du dialogue social en Albanie et de débattre de la politique de la jeunesse ainsi que de la participation des jeunes dans le pays.

Cinq questions à Eleonora Di Nicolantonio

Depuis le 1er octobre 2018, Eleonora Di Nicolantonio a succédé à Peter Lindvald-Nielsen à la tête du département de la communication du CESE.

# JubelFestival – Les membres du CESE examinent de nouvelles idées concernant l’avenir de l’Europe

Une occasion d’échanger des points de vue et une expérience d’apprentissage, le Jubel Festival, le tout premier festival de la démocratie européenne à être organisé en Belgique, s’est tenu le samedi 22 septembre 2018 dans le Parc Léopold à Bruxelles. Les membres du CESE Pierre Jean Coulon, Ronny Lannoo, Thierry Libaert et Daniel Mareels ont mené un débat sur l’avenir de l’Europe, qui revêtait une importance particulière dans la perspective des prochaines élections européennes.

 

Comprendre l’Europe dans sa langue maternelle

Le Comité économique et social européen organise une exposition intitulée L’UE parle votre langue pour marquer le 60e anniversaire du premier acte juridique de l’Union européenne, le règlement no 1/58, qui fixait le régime linguistique des institutions de l’Union. L’exposition est un hommage à l’Europe multilingue et à sa richesse.

Nouvelles du CESE

Des projets provenant de 27 pays sont en compétition pour l’édition 2018 du prix de la société civile du CESE

#CivSocPrize @EU_EESC

Le CESE a reçu 148 candidatures pour son prix qui met cette année à l’honneur des initiatives innovantes qui promeuvent les identités, les valeurs européennes et le patrimoine culturel en Europe

Le Comité économique et social européen (CESE), la voix de la société civile organisée au niveau de l’Union, a lancé le prix d’une valeur de 50 000 EUR en juin dernier. Le dépôt des candidatures, clôturé le 7 septembre, a attiré des candidats de 27 États membres de l’UE, montrant ainsi que l’intérêt de la société civile pour le prix a augmenté depuis 2017, seuls 20 pays étaient alors représentés.

Le CESE plaide en faveur d’un budget européen ambitieux s’élevant à au moins 1,3 % du RNB de l’Union européenne

Au cours d’un débat mené lors de la session plénière de septembre avec Günther Oettinger (commissaire européen chargé du budget et des ressources humaines) sur le cadre financier pluriannuel de l’UE pour la période 2021-2027, le CESE a appelé de ses vœux, à l’instar du Parlement européen, un budget ambitieux s’élevant à au moins 1,3 % du RNB. Ce volume permettrait de doter l’UE des outils nécessaires pour relever les défis actuels et futurs. Parvenir à un accord sur un budget solide avant les élections européennes de mai 2019 enverrait un message politique fort et permettrait de démarrer les programmes de dépenses importants sans délai.

Une conférence du CESE appelle à un véritable engagement en faveur d’une politique de cohésion ambitieuse après 2020

Les propositions de la Commission européenne relatives à la politique de cohésion après 2020 comprennent de nombreux aspects positifs, mais elles ne vont pas assez loin. Un budget «cohésion» qui a été réduit de 10 % par rapport au précédent sera insuffisant pour répondre aux besoins de l’agenda politique actuel et de l’environnement. Un accord définitif sur le budget de l’UE pour la période 2021-2027 doit être atteint avant les élections européennes de 2019, compte tenu des difficultés auxquelles l’Union est confrontée.

Combler l’écart numérique entre les femmes et les hommes permettrait d’augmenter le PIB européen de 16 milliards d’euros

L’écart numérique entre les hommes et les femmes résulte de la discrimination envers les femmes, qui débute dès le plus jeune âge. Le CESE suggère une approche à plusieurs niveaux et des politiques globales abordant différentes sources d’inégalité.

Les travailleurs devraient bénéficier d’une protection sociale adéquate, quel que soit leur type de contrat de travail

Bien que l’accès à la protection sociale soit un élément essentiel d’une société plus juste, il est de plus en plus limité pour bon nombre personnes sur le marché du travail en Europe, en particulier celles qui sont concernées par les nouvelles formes de travail, ou les travailleurs indépendants: telle est la mise en garde lancée par le Comité économique et social européen (CESE) dans son avis sur la proposition de recommandation de la Commission européenne relative à l’accès à la protection sociale.

Présentation de l’initiative citoyenne européenne «Minority SafePack» au CESE

Lors de la session plénière du CESE tenue le  20 septembre dernier, les promoteurs de l’initiative citoyenne européenne (ICE) «Minority SafePack» ont présenté leur demande, qui vise à améliorer la protection des minorités nationales et linguistiques en Europe.

Les règles en matière de consommation devraient à la fois protéger les consommateurs et aider les professionnels à faire face aux perturbations engendrées par l’essor du commerce électronique en Europe

Lors de la session plénière du Comité économique et social européen, le 20 septembre, les représentants des entreprises et des consommateurs européens ont réservé un même accueil mitigé à la «nouvelle donne pour les consommateurs» proposée par la Commission européenne. Prenant position sur le train de mesures proposé, le Comité se demande si cette «nouvelle donne» tient effectivement sa promesse d’adapter la législation sur la protection des consommateurs en Europe à l’ère numérique. Le CESE estime qu’il aurait fallu en priorité mettre l’accent sur l’application effective des règles existantes en matière de protection des consommateurs.

Le CESE plaide en faveur d’une IA inclusive qui accorde la priorité aux travailleurs lors de l’introduction des technologies intelligentes sur le lieu de travail

L’UE doit veiller à ce que la révolution de l’IA ne mette pas en péril la qualité du travail en Europe. Dans un rapport qu’il a adopté lors de sa plénière de septembre, le Comité économique et social européen fait valoir que les interactions entre les travailleurs et les machines doivent être réglementées de telle sorte que l’humain ne devienne jamais l’exécutant de la machine.

Il faut interdire toutes les pratiques commerciales déloyales dans la chaîne d’approvisionnement alimentaire et protéger l’ensemble des opérateurs

Les pratiques commerciales déloyales entraînent des effets économiques, sociaux et environnementaux négatifs. La chaîne d’approvisionnement alimentaire est particulièrement vulnérable à ces pratiques, comme l’a reconnu la Commission. Toutefois, sa proposition de directive sur les pratiques commerciales déloyales dans la chaîne d’approvisionnement alimentaire ne va pas suffisamment loin.

Le CESE réclame des mesures obligatoires pour les plateformes en ligne afin de lutter contre la désinformation

Les plateformes de médias sociaux devraient devenir plus responsables et respecter des règles strictes. Le Comité partage le point de vue de la Commission européenne selon lequel cela ferait progresser sensiblement la lutte contre la désinformation, mais note que la proposition de la Commission manque de mesures concrètes pour atteindre ces objectifs. Dans l’avis élaboré par Martin Siecker et adopté lors de la session plénière du 19 septembre 2018, le CESE invite instamment la Commission à adopter des mesures obligatoires.

La nouvelle proposition de la Commission sur le marché numérique protégera les PME

Le nouveau règlement relatif au marché unique numérique proposé par la Commission aura pour effet, non seulement de protéger les consommateurs recourant au commerce électronique, mais aussi, pour la toute première fois, les PME. Les entreprises qui exercent leurs activités sur des plateformes en ligne et des moteurs de recherche auront la possibilité de régler d’éventuels différends hors des tribunaux. Tels sont les progrès mis en évidence dans l’avis élaboré par Marco Vezzani et adopté, le 19 septembre 2018, lors de la session plénière du CESE.

Le plan d’action pour l’environnement de la Commission européenne manque cruellement d’ambition et de ressources

Le Comité économique et social européen (CESE) a prévenu que le plan d’action pour l’environnement de la Commission européenne, qui vise à améliorer l’application inefficace et inégale de la législation environnementale de l’Union et la gouvernance dans l’ensemble de l’UE, affiche un grave manque d’ambition et de ressources, les mesures qu’il propose étant trop faibles pour sanctionner de manière adéquate et uniforme les défauts de conformité des États membres.

Le CESE soutient les propositions de la Commission visant à investir dans une mobilité intelligente, sûre et durable

Luca Jahier, président du CESE, et Violeta Bulc, commissaire européenne chargée des transports, ont pris part à un débat animé sur la mobilité lors de la session plénière du Comité, le 20 septembre 2018. Au cœur de ce débat avec les membres du CESE figuraient les sujets suivants: un cadre réglementaire approprié pour le bon fonctionnement de l’espace européen unique des transports, la numérisation dans les technologies des transports terrestres, une meilleure interopérabilité des différents systèmes existants de télépéage et l’investissement dans l’électricité propre.

Le CESE plaide en faveur d’un renforcement du mécanisme pour l’interconnexion en Europe après 2020

Un budget plus conséquent, davantage de synergies entre les réseaux, un support technique continu, un engagement réaffirmé en faveur des investissements dans les projets relatifs à l’électricité, ainsi que le double usage civil et militaire des infrastructures. Dans l’avis élaboré par Aurel Laurențiu Plosceanu et Graham Watson, adopté lors de la session plénière du CESE le 19 septembre 2018, le Comité soutient largement le nouveau règlement relatif au mécanisme pour l’interconnexion en Europe (MIE) pour la période 2021-2027 et en souligne les possibilités d’améliorations.

Nouvelles des groupes

Le modèle social européen — est-il encore viable dans un contexte mondialisé?

par le groupe des employeurs du CESE

La réussite économique de l’Europe conditionne sa réussite sur le plan social. Pour garantir que le modèle social européen continue d’être durable, nous devons améliorer son efficacité et accroître la productivité de l’Europe. Telles sont les principales conclusions du débat sur le thème «Le modèle social européen — est-il encore viable dans un contexte mondialisé?», qui s’est tenu à Sopot, en Pologne, le 27 septembre 2018.

Renverser l’euroscepticisme

par le groupe des travailleurs du CESE

Le groupe des travailleurs s’est réuni ce mois-ci à Vienne pour discuter de la présidence autrichienne, ainsi que des menaces qui pèsent sur les travailleurs et les citoyens européens, et des stratégies déployées par les syndicats pour y remédier.

La lutte contre le populisme est l’affaire de tous

par le groupe «Diversité Europe» du CESE

Le progrès économique et la stabilité sociale sont deux armes de choix pour combattre l’euroscepticisme mais elles ne suffisent pas. Le 11 octobre 2018, lors d’une conférence organisée en coopération avec la Chambre du travail du Vorarlberg à Feldkirch, en Autriche, le groupe «Diversité Europe» du CESE a analysé le cheminement et les causes de l’émergence du populisme dans l’UE et souligné le rôle essentiel que la société civile peut jouer pour le combattre.

Bientôt au CESE/manifestations culturelles

Réaffirmer les valeurs de l’Union

Le rôle de la société civile dans la protection, la promotion et la consolidation de notre patrimoine de valeurs en vue des prochaines élections européennes

Dans le cadre de son 12e séminaire des attachés de presse de la société civile, qui aura lieu à Athènes les 22 et 23 novembre prochains, le Comité économique et social européen examinera les valeurs européennes en tant que composante du patrimoine européen.

Edvard Stepančič et le constructivisme par-delà les frontières

En marge de la session plénière d’octobre, une exposition de peintures intitulée «Edvard Stepančič et le constructivisme par-delà les frontières» sera organisée au Foyer 6. L’exposition présente une collection privée de 21 œuvres originales et sera inaugurée le mercredi 17 octobre à 13 heures par M. Luca Jahier, président du CESE.

Les nourritures de l’esprit

En novembre, le CESE accueillera une exposition intitulée «Les nourritures de l’esprit», qui comprend 25 huiles sur toile peintes par le célèbre artiste Bruce Thurman. Présentée à la manière d’un livre de cuisine illustré, cette exposition est un voyage à travers diverses recettes européennes mettant en valeur différentes cultures alimentaires.