Le 1 juillet 2018, le mandat de Peter Lindvald-Nielsen, chef du département «Communication», prendra fin

Pendant dix ans, Peter Lindvald-Nielsen a travaillé avec des attachés de presse et d’autres experts dans le domaine des images, des relations publiques, de la conception graphique et des médias sociaux. Titres accrocheurs, articles courts et longs, communiqués de presse, manifestations politiques, sociales, culturelles et gastronomiques, travail ardu, discussions et, surtout, de nombreux moments de rire partagé ont jalonné sa vie durant cette période. La devise de Peter est de rapprocher les personnes par le rire, parce qu’il n’y a rien de plus humain que de rire ensemble. Peter a enrichi notre langage en nous encourageant à dire OUI plutôt que NON, INVESTIR au lieu de DÉPENSER et SOLUTION à la place de PROBLÈME.

De temps à autre, Peter note discrètement dans son petit cahier des citations comme celle d’Hermann van Rompuy qui, lors de la session marquant le 60e anniversaire du CESE, a déclaré: «Nous ne pouvons pas changer le passé, mais nous pouvons changer l’avenir».

Cher Peter, nous vous souhaitons beaucoup d’occasions de rire! Et notez dans votre carnet marron que nous garderons de vous le souvenir d’un chef professionnel et souriant et d’un ami.

Le 1er juillet 2018, Peter Lindvald-Nielsen a été nommé directeur honoraire du département «Communication» du CESE (eh)

Sept questions à Peter Lindvald-Nielsen

  1. Pendant votre carrière au sein de l’UE, à quel moment vous sentiez-vous le plus heureux?

Lorsque j’obtenais des résultats tangibles dans mon travail et qu’en même temps je voyais mes enfants et mon épouse vivre heureux en Belgique.

  1. Quelle est la découverte la plus surprenante que vous ayez faite dans votre vie professionnelle au sein de l’UE?

L’engagement et le dévouement des collègues. Le travail dans les institutions ne connaît pas d’horaires classiques, ici vous travaillez dur pendant de longues heures sans jamais vous plaindre.

  1. Que diriez-vous à un jeune d’une vingtaine d’années au sujet de l’avenir, alors que l’Europe est confrontée aux plus grandes difficultés de son histoire?

Reste positif, mais ne prends pas ta vie actuelle pour acquise. Engage-toi dans la société, fais preuve de responsabilité et traite les autres comme tu voudrais être traité.

  1. Quel message souhaitez-vous transmettre à votre successeur?

Il faut travailler AVEC les gens, pas CONTRE eux. C’est bien plus gratifiant et productif.

  1. Quel est le trait de caractère le plus important des personnes chargées de la communication?

La solidité, car tout le monde est expert en communication. Avoir l’esprit ouvert sans être naïf et être disposé à discuter avec quelqu'un que vous ne connaissez peut-être pas.

  1. Quels sont vos héros préférés dans la vie?

Ma femme, car elle a accepté de renoncer à son travail au Danemark, de déménager avec moi en Belgique, loin de sa famille et de ses amis, et d’élever nos enfants ici.

  1. Quelle est votre devise préférée?

«L'amour ne fait pas tourner le monde, mais il donne de la saveur au voyage»

(En danois: Kærlighed får ikke Jorden til at dreje rundt, men kærlighed gör det værd at tage turen med)

     Interview d’Ewa Haczyk-Plumley, le 14 juin 2018 à Bruxelles