Les 9es Journées de la société civile du CESE: l’ère numérique demande des compétences humaines et un environnement juridique approprié

Citoyenneté, démocratie et culture dans une Europe numérisée, tel était le thème des Journées de la société civile 2018, organisées les 24 et 25 mai à Bruxelles par le groupe de liaison du Comité économique et social européen (CESE).

La formidable rapidité des changements à l’ère numérique s’accompagnera de destructions d’emploi. Cependant, à long terme, les personnes travailleront moins et différemment et connaîtront un sentiment de bien-être accru, a déclaré Andrea Renda, titulaire de la chaire «Innovation digitale» au Collège d’Europe, dans son discours d’ouverture. Ray Pinto, directeur politique à DIGITALEUROPE, a averti qu’en Europe, il manque environ un demi-million de spécialistes. En outre, tandis que les États-Unis et la Chine ont connu une augmentation considérable de l’enregistrement de brevets dans le domaine de l’intelligence artificielle, l’Europe reste à la traîne. 83 % des investissements extérieurs dans ce secteur sont absorbés par les États-Unis et la Chine.

Répartis en six ateliers, les participants ont débattu de la vie en commun dans l’Europe numérique du futur et ont conclu leurs travaux par l’adoption de sept recommandations clés:  

  • il faut développer des synergies entre l’éducation et la culture sur les thèmes de l’expression culturelle et de la citoyenneté dans tous les contextes éducatifs, et dans la perspective de l’apprentissage tout au long de la vie;
  • les organisations de la société civile (OSC) devraient être soutenues pour étendre leur champ d’action dans le but de promouvoir et de mettre en évidence l’égalité, l’inclusion et la participation à la vie civique, y compris en ligne;
  • le contrôle et la supervision de la surveillance doivent être améliorés et la société civile devrait être associée aux mécanismes de supervision en la matière;
  • au niveau local, il conviendrait de recourir davantage à la cocréation/production participative (crowdsourcing) des outils numériques afin de renforcer l’engagement des citoyens;
  • l’accessibilité devrait aller de pair avec la sécurité ou la protection des données. Elle devrait constituer un élément fondamental des produits et services reposant sur les TIC;
  • il est à la fois possible et souhaitable que l’intelligence artificielle augmente les capacités des travailleurs mais en aucun cas qu’elle se substitue à eux;
  • il faut soutenir et promouvoir une Charte des droits numériques fondamentaux de l’Union européenne. (sma)