Le groupe des travailleurs du CESE débat de l’emploi, de la convergence et des droits sociaux en Roumanie

par le groupe des travailleurs du CESE

Le 25 juin, le groupe des travailleurs du CESE a organisé à Bucarest, en Roumanie, une réunion extraordinaire intitulée: «Droits des travailleurs et convergence sociale: une Europe des valeurs communes». Oliver Röpke, le président du groupe, a salué les diverses mesures prises par la présidence roumaine qui ont contribué de manière décisive à améliorer les conditions de vie des travailleurs, telles que l’établissement de l’Autorité européenne du travail et les directives relatives à l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée et à des conditions de travail transparentes et prévisibles.

Les discussions ont essentiellement porté sur les principaux défis liés à la mobilité des travailleurs, à l’emploi et à la convergence des droits sociaux dans l’Union européenne. Marius-Constantin Budăi, ministre du travail et de la justice sociale de Roumanie, a souligné qu’il était nécessaire de réaliser la convergence économique et, plus particulièrement, de réduire l’écart salarial entre les pays d’Europe occidentale et orientale.

Plusieurs intervenants ont évoqué le socle européen des droits sociaux qui, s’il est mis en œuvre correctement, pourrait déboucher sur une convergence ascendante. Les dirigeants des cinq confédérations syndicales roumaines ont mis l’accent sur les défis à relever en matière sociale et d’emploi en Roumanie, notamment le niveau élevé de pauvreté, les bas salaires, les problèmes liés aux conventions collectives et au dialogue social ainsi que le fort taux d’émigration.

S’agissant de la mobilité des travailleurs, les intervenants ont déclaré qu’elle pouvait certes contribuer à stimuler la croissance économique et à lutter contre le déficit de compétences dans l’UE, mais que le départ d’un nombre trop important de travailleurs qualifiés était également susceptible d’avoir une incidence négative sur les pays d’origine, ce qui est le cas en Roumanie, où trois millions de personnes ont émigré en quête de conditions de vie meilleures. (mg)

De plus amples informations sont disponibles ici.