Le CESE réclame une amélioration des stratégies macrorégionales

Le CESE réclame une amélioration des stratégies macrorégionales et présente ,dans un avis exploratoire, une série de propositions politiques qui visent à exploiter intégralement leur potentiel.

Ces propositions, qui ont été présentées en juin, reposent sur une analyse approfondie des stratégies macrorégionales existantes. Celle-ci révèle que ces dernières constituent, jusqu’à présent, un outil utile à la politique de cohésion et à l’amélioration de l’intégration et de la coopération, mais qu’elles n’ont pas produit les résultats escomptés pour contribuer à la réduction des disparités sociales et territoriales, ni pour renforcer la durabilité environnementale.

Pour accroître l’influence de ces stratégies sur la réduction des disparités, le Comité recommande, avant tout, d’améliorer la communication et les relations entre les partenaires de coopération, et d’encourager le fait d’associer étroitement des organisations de la société civile à la mise en œuvre et au suivi des stratégies.

Les responsables politiques doivent donc renforcer l’action publique, promouvoir un engagement actif en faveur des stratégies macrorégionales et diminuer les formalités administratives. Un deuxième aspect important réside dans la mise en réseau, l’interconnexion et la gestion des bases de données existantes qui doivent être toutes fonctionnelles.

Le CESE estime qu’il convient d’améliorer la communication au sujet des stratégies macrorégionales en vue d’en renforcer la visibilité et de favoriser les réseaux et la participation.

La mise en réseau et la formation de groupements rassemblant des partenaires sociaux, des acteurs socioéconomiques locaux et des organisations de la société civile devraient faire l’objet d’une priorité du point de vue à la fois géographique et sectoriel. Leur participation au processus décisionnel, à la planification et à l’évaluation des politiques est extrêmement précieuse pour mettre en œuvre des stratégies macrorégionales, et elle peut également renforcer la cohésion ainsi que la durabilité sociale et environnementale.

Enfin, le CESE propose de créer des réseaux efficaces d’activités éducatives. Celles-ci pourraient également contribuer à améliorer les performances en matière de durabilité environnementale. (jk)