Le vice-président de la Commission européenne débat avec le groupe des employeurs des priorités politiques à venir

par le groupe des employeurs du CESE

L’investissement dans l’UE, les défis auxquels celle-ci fait face actuellement et les priorités possibles pour le prochain mandat de la Commission et du Parlement européen, tels ont été les principaux thèmes du débat qu'ont tenu le vice-président de la Commission Jyrki Katainen et les membres du groupe des employeurs, lors de la réunion de ce groupe le 15 mai 2019.

En accueillant M. Katainen, le président du groupe des employeurs, Jacek Krawczyk, lui a exprimé sa reconnaissance pour le courage et l’engagement dont il a fait preuve pour défendre l’état de droit et les droits fondamentaux dans l’UE. Il l’a également remercié pour leur rencontre antérieure à la Commission européenne, au cours de laquelle il lui avait remis la déclaration du groupe des employeurs en prélude aux élections européennes.

Quant à Tellervo Kylä-Harakka-Ruonala, la vice-présidente du groupe, elle a souligné que les employeurs sont très attachés à la démarche de développement durable, un domaine politique dans lequel M. Katainen a été très actif. Elle a ajouté que le rôle des entreprises et de la croissance économique dans la mise en place d’un tel développement ne bénéficiait pas encore de la reconnaissance qu’il mérite.

Dans son survol rapide du mandat de la Commission européenne qui s’achève actuellement, M. Katainen a souligné les progrès significatifs de l’intégration dans certains domaines, comme l’union des marchés des capitaux, l’union de l’énergie et le marché unique numérique. Il a reconnu que la problématique de la concurrence mondiale à laquelle est confrontée l’Union européenne aujourd’hui est bien plus grande qu'elle ne l’était il y a quelques années. En outre, certains pays souhaiteraient voir l’UE affaiblie et fragmentée. «C’est pourquoi nous devons défendre aussi bien les intérêts économiques de l’UE que ses valeurs», a déclaré M. Katainen. (lj)