Le Comité économique et social européen (CESE) a organisé un débat avec l’Organisation internationale du travail (OIT) sur l’avenir du travail et le socle européen des droits sociaux, dans le but d’explorer de nouvelles pistes de coopération et d’intensifier les efforts pour faire en sorte que l’évolution rapide du monde du travail progresse dans le sens de la justice, de la dignité et de l’inclusion pour les générations à venir.

Le débat s’est tenu à Bruxelles lors de la session plénière du CESE, l’organe de l’Union qui représente la société civile européenne. Le CESE a accueilli Guy Ryder, secrétaire général de l’OIT, qui a présenté la «Déclaration du centenaire de l’OIT sur l’avenir du travail».

Après avoir félicité M. Ryder à l’occasion du centième anniversaire de l’OIT, Luca Jahier, président du CESE, a exprimé l’engagement de son organisation dans les discussions en cours sur l’avenir du travail.

Dans son intervention en plénière, M. Ryder a déclaré que l’OIT s’était donné pour mission de définir l’orientation qu’elle souhaitait insuffler à l’évolution future du travail, conformément à nos valeurs, dans un contexte où la peur prédomine dès lors que les travailleurs se représentent leur avenir au travail.

Il a ajouté que la déclaration du centenaire présentait de nombreuses similitudes avec le socle européen des droits sociaux, souligné l’importance de sécuriser la place de la négociation collective, et estimé que le CESE avait un rôle central à jouer à cet égard. Il a également attiré l’attention sur l’impact que pourraient avoir les avis du CESE sur les normes mondiales en matière d’emploi ainsi que sur la coopération avec les pays tiers.

S’agissant du pacte vert pour l’Europe, M. Ryder, faisant référence à la transition vers la neutralité carbone à l’horizon 2050, a déclaré: «Il ne s’agit pas d’imaginer un avenir pour les gens, mais de le fabriquer avec eux».

Se réjouissant des perspectives de coopération future entre le CESE et l’OIT, les membres du CESE et M. Ryder ont ensuite procédé à un échange de vues sur les grands défis auxquels l’économie mondiale est confrontée.

Peu avant la session plénière, Isabel Caño Aguilar, vice-présidente du CESE chargée de la communication, a inauguré l’exposition «100 ans de protection sociale avec l’OIT». (ll)