Par le groupe «Diversité Europe» du CESE

Le groupe «Diversité Europe» du CESE organise une conférence à Rijeka, en Croatie, pour débattre du rôle que peut jouer l’engagement de la société civile afin de relever certains des grands défis auxquels est actuellement confrontée l’Europe.

Ces dernières années, l’Union européenne a dû faire face à des défis tels que le changement climatique et le déclin de la biodiversité, l’augmentation des flux migratoires et le rétrécissement de l’espace dont dispose la société civile, autant de facteurs susceptibles de mettre à mal ses valeurs fondamentales.

D’un autre côté, l’engagement civique de la population s’est également exprimé sous différentes formes à travers l’Union: nombre de citoyens ont affiché leur solidarité à l’égard des autres et leur volonté d’œuvrer à l’avènement de modes de vie durables.

Le groupe «Diversité Europe» du CESE souhaite se saisir de cette question et inviter les membres et les représentants de la société civile à débattre de leur rôle dans la promotion et la protection des valeurs fondamentales de l’Europe, telles que les droits de l’homme, la démocratie, l’égalité et l’état de droit.

La conférence, intitulée «La société civile, épine dorsale des valeurs européennes», se tiendra à Rijeka, ville côtière de Croatie élue capitale européenne de la culture 2020, sur le site de la faculté des sciences humaines et des sciences sociales de l’université de Rijeka.

Les discussions seront organisées en trois tables rondes successives, présidées chacune par un membre croate du CESE appartenant au groupe «Diversité Europe».

La première, animée par Lidija Pavić-Rogošić, se penchera sur le rôle des organisations de la société civile dans la protection des principaux piliers de la démocratie, à savoir des institutions et une justice indépendantes, une société civile faisant preuve d’esprit critique et des médias indépendants.

La deuxième sera l’occasion d’un échange entre les orateurs invités et le public sur la manière dont l’UE et les acteurs d’une solidarité citoyenne peuvent apporter ensemble une réponse durable aux puissants flux migratoires à l’échelle mondiale. Marina Škrabalo animera les discussions.

La troisième, modérée par Toni Vidan, se concentrera sur le pacte vert pour l’Europe et sur le rôle des organisations de la société civile dans le développement et la mise en œuvre de ce programme qui pourrait transformer en profondeur l’Union européenne.

La conférence, qui devait se tenir le 25 mars, a dû être reportée en raison de l’épidémie de coronavirus. Pour des données actualisées, rendez-vous à l’adresse suivante: https://bit.ly/2xsqqEY (cl)