Les organisations d’employeurs à propos des élections européennes

par le groupe des employeurs du CESE

La voix des milieux économiques doit être entendue haut et clair lors de la campagne pour les élections européennes. Les organisations d’employeurs devraient non seulement mettre l’accent sur leurs besoins et leurs attentes pour le prochain mandat du Parlement européen, mais également souligner les avantages que l’Union européenne apporte à leurs activités ainsi qu'aux citoyens dans leur vie quotidienne. Voilà quelques-unes des conclusions du débat tenu en février entre des représentants de BusinessEurope, de SMEunited et du CEEP, lors de la réunion du groupe des employeurs du CESE.

«Les PME considèrent que les principaux défis pour lesquels elles requièrent un soutien de l’UE sont la numérisation, l’écologisation de l’économie ainsi que l’accès à un personnel qualifié et aux technologies à des prix abordables», a déclaré Veronique Willems, secrétaire générale de SMEunited. Son organisation estime qu’une politique horizontale pour les PME est préférable à une approche sectorielle afin d’obtenir de bons résultats.

Markus Beyrer, directeur général de BusinessEurope, a affirmé: «Nous devons aider les citoyens à comprendre que le mode de vie européen est le meilleur qui soit et ce, grâce à l’Union européenne. Cette tâche relève de la responsabilité commune de tous les acteurs du monde des affaires». Par l’intermédiaire de ses membres, son organisation participe à des campagnes pour augmenter le taux de participation aux élections tant au niveau européen qu’à l’échelle nationale.

En ce qui concerne le CEEP, ses priorités sont axées sur les trois points suivants: la numérisation, la décarbonation et le vieillissement démographique. «C’est sur ces trois thèmes, qui sont au cœur de nos activités, que nous pourrions collaborer davantage», a expliqué Valeria Ronzitti, secrétaire générale du CEEP.