Ne laisser personne de côté: le CESE veut faire de l’économie circulaire la règle et non plus l’exception

En ouverture de la conférence des acteurs de l’économie circulaire qui s’est tenue le 20 février à la Commission européenne, George Dassis, le président du CESE, a déclaré: «La transition vers une économie circulaire représente une excellente occasion pour la société civile. Cette transition est déjà en cours sur le terrain... Cependant, nous devons veiller à ce qu’elle soit largement acceptée. Ne laisser personne sur le côté constitue l’un des objectifs de la Plateforme des acteurs européens de l’économie circulaire, lieu incontournable pour construire ce type de vision partagée d’une transition vers une économie européenne qui soit circulaire et durable.»

La deuxième journée de la conférence, organisée par le Comité économique et social européen (CESE), était consacrée aux idées et aux initiatives qui se dessinent en Europe, où des petites et moyennes entreprises (PME), des entreprises de l’économie sociale, des travailleurs, des agriculteurs, des producteurs et des consommateurs s’emploient à faire de l’économie circulaire une réalité sur le terrain.

Le CESE a accueilli plus de 300 participants dans le cadre de 16 ateliers parallèles où ils ont eu l’occasion de partager de manière active leurs connaissances et leurs bonnes pratiques et de signaler les obstacles qui freinent le développement de l’économie circulaire.

Les discussions ont notamment porté sur la réparabilité et l’écoconception, le rôle des déchets, la responsabilité élargie du producteur, l’approche circulaire des secteurs agroalimentaire et forestier, l’économie circulaire dans le monde et sa capacité à générer des emplois, le financement vert, la création d’une communauté de résolution de problèmes et les liens entre PME et économie circulaire.

Il en est ressorti que le temps pressait et que tous les acteurs devraient être associés. La communauté de l’économie circulaire devrait être aussi inclusive que possible et les expériences pratiques devraient être partagées aussi largement que possible afin de produire un effet multiplicateur.

Les principales missions qui incombent au CESE sont d’accélérer le rythme de la transition et de mobiliser le plus de forces possible; il s’en acquitte en gérant le site internet et en mettant en place une communauté d’acteurs réellement coopérative et engagée.

Un rapport complet sur les principaux constats de la conférence sera bientôt publié sur le site internet de la Plateforme des acteurs européens de l’économie circulaire. (dm)