Action pour le climat: Nous devons lancer un signal fort aux acteurs non étatiques

Dans son avis intitulé Promouvoir des actions en faveur du climat par des acteurs non étatiques, le Comité économique et social européen (CESE) fait la proposition d’un dialogue européen dont l’objectif principal consisterait à rendre l’engagement en faveur du climat plus attrayant pour un large éventail d’acteurs non étatiques de sorte que celui-ci s’impose comme une nouvelle norme quotidienne.

«Nous observons déjà que de nombreux petits projets sont menés dans les domaines de l’énergie, des transports, de l’agriculture, de la sylviculture, etc., et nous devons les rendre plus visibles et leur apporter un soutien accru, que ce soit par une meilleure réglementation ou par un accès facilité au financement. Il est important d’adresser un message positif et fort aux petites entreprises et à la société civile» a déclaré M. Mindaugas Maciulevičius, le rapporteur de ce dossier.

Une enquête menée par le CESE auprès des acteurs non étatiques met en lumière leurs besoins les plus impérieux:

  • un cadre d'action/environnement législatif favorable;
  • un accès à des fonds publics et à des incitations fiscales;
  • un échange de connaissances et de bonnes pratiques/renforcement des capacités;
  • une meilleure coopération entre les différents acteurs dans les sphères privée et publique.

«Malgré la puissance de son leadership sur la scène mondiale, l’Union manque d’un cadre interne qui crée un environnement favorable aux actions liées au climat telles qu’elles sont menées par des acteurs non étatiques, et il est de notre devoir de rappeler à la Commission ses responsabilités», a ajouté M. Josep Puxeu Rocamora, le corapporteur.

Il conviendrait que le dialogue européen réponde aux besoins des acteurs non étatiques, privilégie l’articulation stratégique des programmes, initiatives et institutions en place, tout en donnant une vue d’ensemble des actions en faveur du climat. À titre de première étape allant dans le sens de ce dialogue européen, le CESE se propose d’organiser dans le courant de 2018 une manifestation qui réunisse les réseaux d’acteurs, et des représentants des institutions européennes et des États membres. (sma)