Débat du CESE avec la présidence roumaine: l’heure est venue de rétablir le lien entre les citoyens et l’Europe

La session plénière de janvier du Comité économique et social européen (CESE) a donné lieu à un débat avec la première ministre roumaine, Vasilica-Viorica Dăncilă, sur les priorités de la présidence de l’UE au premier semestre de 2019. Luca Jahier, le président du CESE, a souligné combien il importe, à la veille des élections au Parlement européen, de rétablir la confiance des citoyens européens dans la vie politique.

Il faut que le processus d’intégration européenne soit mieux compris, accepté et soutenu par les premiers concernés, les Européens. «L’avenir de l’Europe fera l’objet de discussions à l’occasion du sommet de Sibiu, qui aura lieu le 9 mai 2019, date symbolique, puisque c’est la Journée de l’Europe. Ce sera la dernière occasion, avant les élections, d’afficher une Europe forte et unie, proche de l’ensemble de ses citoyens et résolue à prendre des mesures audacieuses à leur intention», a déclaré M. Jahier. Et d’ajouter: «Nous avons besoin non seulement de politiques plus efficaces de la part de l’UE, mais aussi d’un nouveau discours positif capable de réconcilier les citoyens avec le projet européen et de rétablir leur confiance dans la politique, en renforçant la cohésion et en luttant contre les tendances populistes».

Mme Dăncilă a exprimé sa détermination à réaliser des avancées substantielles sur les problèmes les plus pressants auxquels l’Union est confrontée, en vue de renforcer l’unité, la cohésion, la solidarité et l’équité. Elle a également réaffirmé que la présidence roumaine de l’UE s’engage résolument à défendre les valeurs de l’Europe et à écouter la voix de ses citoyens à propos de la direction que l’Union devrait suivre. «Il s’agit là d’une priorité de la présidence roumaine. Nous allons proposer des solutions et prendre des décisions aussi proches que possible de la population et des réalités de nos sociétés. Seule une implication constante des citoyens nous permettra de conserver une Europe forte et cohésive», a-t-elle affirmé. La cohésion, une valeur européenne commune, est en effet la devise de la présidence. (mp)