Le groupe des travailleurs du CESE se félicite de l’accord sur l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée

par le groupe des travailleurs du CESE

Le 24 janvier, le Parlement européen, le Conseil et les États membres sont parvenus à un accord sur une directive concernant l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée. «

Le groupe des travailleurs a mené les débats sur le renforcement des droits des travailleurs ayant des responsabilités familiales au sein du CESE dans le cadre de son avis sur l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée des parents et des aidants, car les syndicats avaient insisté pour qu'une telle initiative législative soit mise en place, en tant que partie intégrante du socle européen des droits sociaux afin d'apporter un progrès social aux citoyens européens.

«Nous nous félicitons de l'accord, dans la mesure où l’introduction d’un congé de paternité de 10 jours autour de la date de la naissance représente un progrès. Ce congé sera payé au même niveau qu’un congé de maladie pour le père ou le deuxième partenaire équivalent, ce qui permet de concrétiser l’objectif de la proposition visant accroître la participation des pères et des partenaires. Les mères et les pères auront droit à un congé parental, rémunéré à un niveau «adéquat». Il s’agit d’un enjeu majeur du combat mené par les syndicats pour aider les parents à mieux concilier vie professionnelle et vie privée. En outre, les personnes qui s’occupent d’un proche auront droit à cinq jours de congé d’aidant», a expliqué .

, a fait valoir , la rapporteure de l’avis du CESE. «L’accord n’est certes pas la panacée qui résoudra tous les problèmes, mais il représente assurément un pas dans la bonne direction.» (ppr)