Présidence bulgare de l’UE: un défi et une chance

La Bulgarie assure pour la première fois la présidence de l’UE alors que l’Europe traverse une période difficile. Cette mission constituera pour ce pays un véritable test de ses capacités politiques, diplomatiques et administratives. La Bulgarie aborde sa première présidence avec un sens aigu de ses responsabilités et est consciente que ses décisions seront d’une importance cruciale pour l’avenir de l’Europe. Elle s’efforcera de trouver un juste équilibre et de favoriser un large consensus sur les questions prioritaires. La Bulgarie a choisi d’adopter une approche réaliste et pragmatique de sa présidence. Son objectif est d'élaborer avec chaque pays un plan d'action prévoyant des étapes concrètes, mais sans créer d'attentes irréalistes.

Les Bulgares savent qu'ils sont surtout connus pour être l'un des nouveaux États membres de l'UE, qui affiche les pires indicateurs économiques et sociaux. Cependant cette présidence permettra de faire connaître quelques faits peu connus concernant notre pays et d’attirer l'attention de l'Europe sur son patrimoine culturel unique. La Bulgarie, qui est l’État le plus ancien du continent, porte son nom et occupe la même situation géographique dans la péninsule des Balkans depuis plus de 1 300 ans. À la suite de son adhésion à l'UE en 2007, le cyrillique bulgare est devenu le troisième alphabet européen, après les alphabets latin et grec. Le pays n’a jamais recherché la notoriété, ce qui semble tourner à son avantage de nos jours. La Bulgarie sait ce qu'il faut faire pour préserver son identité nationale et l’esprit qui l’habite, et s’efforce de développer un sentiment puissant de fierté nationale. Elle est consciente de sa propre valeur mais encore un peu timide. Il n’est pas difficile de tomber sous le charme de ce joyau caché.

La présidence bulgare s’est donné trois mots d’ordre: consensus, compétitivité et cohésion:

  • le consensus sur des questions essentielles telles que la sécurité, les migrations, les Balkans occidentaux – en offrant une perspective européenne claire à cette région – et la coopération dans la région de la mer Noire;
  • la compétitivité en ce qui concerne l'union économique et monétaire et le renforcement de la dimension sociale, dans la perspective de la politique de l'Union après 2020;
  • la cohésion parce que l'avenir de l'Europe est indissociablement lié à sa politique de cohésion, qui apporte une valeur ajoutée aux citoyens européens et constitue un instrument éprouvé permettant de réduire les disparités et garantir le succès du modèle européen.

L’union fait la force sera la devise de la présidence bulgare.

Les Bulgares sont confiants dans le succès de cette présidence. Notre ambition est de répondre aux priorités définies dans le programme de la Commission pour une union plus soudée, plus forte et plus démocratique. Nous nous engageons clairement à adopter une attitude neutre, équilibrée et ferme si la situation l'exige, au nom de l’unité et de la solidarité.