Le point de vue des citoyens – Épisode 2: L’initiative citoyenne européenne a-t-elle servi la démocratie?

À l'occasion du dixième anniversaire du traité de Lisbonne, nous engageons un débat sur la question de savoir si l’ICE a constitué une réussite sur le plan de la démocratie. Avec nous, Pablo Sanchez, l’un des champions de la première ICE couronnée de succès, Right2Water, Antonio Longo, membre du CESE, qui nous explique ce que le CESE a réalisé au fil des ans pour contribuer à simplifier et à améliorer la transparence de l’ICE, et le professeur Alberto Alemanno, qui décrit les pierres d’achoppement de l’ICE et propose une révision en profondeur de la participation citoyenne dans l’UE. (dm)

Langues disponibles:

Éditorial

Chères lectrices, chers lecteurs,

Un échec retentissant. La COP25 a manqué une occasion importante de faire évoluer le corpus réglementaire concernant l’accord de Paris sur la réduction des émissions, faisant preuve d’une détermination insuffisante dans les domaines de la migration, de l’adaptation et du financement pour s’attaquer à la crise climatique.

Les négociations à Madrid devaient envoyer un message clair indiquant la volonté des gouvernements de redoubler d’efforts dans la lutte contre l’urgence climatique. Néanmoins, en dépit du signal d’alarme tiré par le monde scientifique et des grèves hebdomadaires suivies par des millions de jeunes à travers le monde, les principaux émetteurs de gaz à effet de serre ont empêché toute avancée dans les pourparlers onusiens.

La voix de nos enfants appelant à agir sans attendre en faveur du climat n’a pas été entendue. La déception est grande mais nous ne devons pas baisser les bras: l’Europe doit prendre les choses en main et se poser en chef de file dans les domaines de l’action climatique et du développement durable.

En bref

Présidence croate de l’Union européenne: coup d’envoi pour toute une série de nouveaux chantiers et volonté de renforcer l’Europe

Le 1er janvier 2020, la Croatie assumera, pour la première fois depuis son adhésion à l’UE en 2013, la présidence du Conseil de l’Union européenne.

Cette première pour la Croatie sur la scène européenne intervient à un moment on ne peut plus stimulant.

Non seulement elle coïncide avec le début d’un nouveau cycle dans le fonctionnement des institutions de l’Union, dont, en particulier, celui de la nouvelle Commission menée par Ursula von der Leyen, mais encore le pays tiendra la barre de l’Union européenne au cours de l’ultime phase du Brexit, puisque le Royaume-Uni entend quitter l’Union à la fin des trente premiers jours de cette présidence.

«C’est un au revoir, pas un adieu»

Entretien avec Jane Morrice

Membre britannique du groupe Diversité Europe, ancienne journaliste et membre du CESE de 2006 à 2020,
ancienne vice-présidente du CESE chargée de la communication (2013-2015).

«Votre Europe, votre avis!» 2020 – Le CESE accueillera un sommet de la jeunesse sur le climat

Les étudiants de 33 écoles de toute l’Europe se retrouveront à Bruxelles les 19 et 20 mars 2020 pour participer à une nouvelle édition de la manifestation «Votre Europe, votre avis!», l’événement phare du CESE à l’intention des jeunes. Cette fois, la manifestation sera organisée sur le modèle d’une conférence des Nations unies sur le changement climatique (COP).

Le CESE est sur Instagram!

Le CESE a décidé de s’adresser aux jeunes sur Instagram en se présentant sous un angle différent. Il y dévoile des informations informelles sur les membres, leurs aspirations et leurs passions, ainsi que sur les travaux menés.

Suivez @eu_civilsociety pour découvrir le CESE de l’intérieur! #InsideEESC

www.eesc.europa.eu/instagram/

Nouvelles du CESE

Andrew Caruana Galizia: «Nous devons travailler tous ensemble pour assurer le respect des valeurs européennes»

Le fils de la journaliste maltaise Daphne Caruana Galizia, qui a été tuée en 2017 alors qu’elle enquêtait sur la corruption au sein du gouvernement de son pays, a pris la parole lors de la session plénière de décembre du CESE. Il a déclaré qu’un mécanisme européen de surveillance de l’état de droit pourrait contribuer à défendre le journalisme contre toutes les formes de pression.

Luca Jahier: «L’avenir de l’Afrique, c’est l’avenir de l’Europe»

Lors de sa session plénière de décembre, le CESE a organisé un débat sur la politique de coopération pour le développement, soulignant qu’il était essentiel d’améliorer les relations entre la société civile européenne et africaine pour faire évoluer l’aide au développement vers une logique de partenariat.

 

Nous avons besoin d’une stratégie de l’UE en faveur d’un logement social et abordable

Le CESE plaide pour un renforcement des politiques de l’UE en matière de logement et a demandé, lors d’une conférence tenue le 4 décembre 2019 à Bruxelles, que l’Union adopte d’urgence des mesures communes dans ce domaine. Des coûts de logement excessifs sont un risque réel qui ne concerne plus uniquement les plus démunis, mais aussi des pans de plus en plus larges de la population. Les politiques de logement menées au niveau européen ne doivent donc pas se borner à aider les personnes vulnérables et dans le besoin; elles doivent être élargies dans le but de fournir des logements abordables pour tous les Européens.

Le CESE est préoccupé par les résultats de la COP 25

Comme les années précédentes, le CESE a pris part à la COP 25, la conférence annuelle des parties à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, qui s’est tenue cette année à Madrid, en Espagne, jusqu’au 15 décembre 2019. Malheureusement, les pays participants ne sont pas parvenus à s’entendre sur un grand nombre des résultats escomptés, notamment des règles pour la mise en place d’un régime mondial d’échange de quotas d’émissions de carbone et un système permettant de canaliser de nouveaux financements vers les pays touchés par le changement climatique.

Développement durable: le CESE propose des mesures pour accroître la contribution du secteur privé

L’engagement politique à lui seul ne suffira pas à atteindre les objectifs de développement durable (ODD). Des investissements accrus, notamment de la part du secteur privé, sont nécessaires pour relever les défis sociétaux actuels.

Le CESE demande instamment à la Commission européenne de donner beaucoup plus d’ambition à la nouvelle stratégie en matière de droits des personnes handicapées

Le Comité économique et social européen a adopté un avis d’initiative dans lequel il présente ses recommandations relatives au programme de l’UE en faveur des droits des personnes handicapées pour les dix prochaines années. Il demande instamment à la Commission européenne de les prendre en compte lors de l’élaboration d’une stratégie qui aura probablement une incidence sur la vie de plus de cent millions de personnes handicapées résidant en Europe.

La numérisation — Un défi majeur pour les PME de la région méditerranéenne

Dans un rapport d’information adopté lors de sa session plénière de décembre, le CESE fait valoir la nécessité de soutenir la transformation numérique des PME grâce à des mesures adaptées aux besoins spécifiques de différents types d’entreprises.

L’économie sociale peut être le modèle économique pour relever le double défi de l’urgence climatique et de la crise sociale

Tel était le message adressé aux institutions européennes par les acteurs de l’économie sociale réunis à Strasbourg, capitale européenne de l’économie sociale et solidaire 2019, à l’occasion de la 4eJournée européenne des entreprises de l’économie sociale, alors même que le Parlement européen donnait son feu vert à la nouvelle équipe constituée par Ursula von der Leyen.

Il est temps de renforcer le droit pénal en matière d’environnement

Le CESE estime nécessaire d’améliorer l’efficacité de la mise en œuvre de la directive relative à la protection de l’environnement par le droit pénal si l’on veut garantir la meilleure protection de l’environnement possible. La principale raison pour laquelle la directive relative à la protection de l’environnement par le droit pénal a été adoptée en 2008 était de garantir des sanctions pénales effectives, proportionnées et dissuasives dans tous les pays de l’UE.

Une marque européenne robuste de produits et de services pour renforcer la compétitivité de l’Europe

Le Comité économique et social européen (CESE) affirme qu’au cours des prochaines années, les produits et services européens connaîtront de nouvelles perspectives et de nouveaux défis. Selon le CESE, une offre de produits et services innovants et hautement spécialisés, dotés de caractéristiques essentielles reconnues et certifiées, peut stimuler la compétitivité de l’Europe.

Nouvelles des groupes

L’avenir de l’Europe: les défis à venir

par le groupe des employeurs du CESE

Les défis futurs liés à la mondialisation, à la numérisation, au changement climatique, au Brexit et à d’autres questions étaient au cœur des débats lors du séminaire intitulé «L’avenir de l’Europe – les défis à venir», qui a eu lieu à Malte le 3 décembre dernier. La conférence était organisée conjointement par le groupe des employeurs du CESE et la Chambre maltaise du commerce, des entreprises et de l’industrie.

Mettre en œuvre le socle des droits sociaux: des normes minimales en matière d’assurance chômage

Par le groupe des travailleurs du CESE

Dans un avenir proche, les marchés du travail européens connaîtront de grands bouleversements, notamment en raison de la transition vers une économie numérique, mondialisée et neutre pour le climat. Pour y faire face, l’Europe pourrait instaurer des normes minimales applicables aux systèmes nationaux d’assurance chômage, ce qui constituerait un outil pratique et efficace pour parvenir à la convergence sociale au sein de l’Union. Cette proposition est principalement axée sur la garantie d’un soutien financier suffisant, ainsi que d’une durée adéquate des droits à prestations pour le plus grand nombre de travailleurs dans l’UE.

Le groupe «Diversité Europe» mène un débat sur le thème «Programme pour l’Europe: cap sur 2025»

Par le groupe «Diversité Europe» du CESE

Le 6 décembre dernier, le groupe «Diversité Europe» a organisé un débat thématique avec des intervenants de haut niveau de la Commission européenne sur le «Programme pour l’Europe: cap sur 2025». La nouvelle Commission européenne étant entrée en fonction le 1er décembre, l’événement a permis d’obtenir en temps utile des informations sur son programme pour les cinq prochaines années et d’inviter ses représentants à commenter la résolution du CESE sur le programme de travail de la Commission pour 2020, qui a été adoptée par le Comité lors de sa session plénière d’octobre.