Un espoir pour L'Europe!

Culture, villes, et nouveaux récits

This page is also available in

UN ESPOIR POUR L’EUROPE!

CULTURE, VILLES ET NOUVEAUX RÉCITS

Comment la culture et les villes peuvent-elles être porteuses d’espoir et contribuer à l’essor d’un nouveau récit pour l’Europe? Quelle valeur faut-il accorder à la culture? Comment la culture stimule-t-elle la croissance économique? Où l’Europe doit-elle tracer la ligne entre le passé et le présent, afin d’assurer un avenir durable, démocratique et inclusif? Comment les villes peuvent-elles transformer la diversité culturelle en innovation sociale, en cohésion et en confiance? Inversement, comment la culture et les arts peuvent-ils œuvrer à la reconversion et à la régénération des villes, et leur donner ainsi une nouvelle identité? Quel rôle l’art et la culture peuvent-ils jouer dans la coordination et la consolidation de l’identité européenne et de nos relations avec nos voisins? L’heure est-elle venue d’une nouvelle Renaissance pour une nouvelle Europe?

Telles sont quelques-unes des questions qui ont été abordées lors de la conférence à haut niveau qu’organise à Bruxelles, les 20 et 21 juin 2016, le groupe «Activités diverses» du Comité économique et social européen (CESE). La manifestation, préparée en étroite collaboration avec la commission de la culture et de l’éducation du Parlement européen et le Palais des Beaux-Arts (BOZAR), a réuni quelques 180 personnes (membres du CESE, société civile européenne, organisations culturelles, fondations, etc.) afin d’étudier comment, pourquoi et dans quels contextes la culture peut jouer un rôle important aujourd’hui en Europe.

Concrètement, la conférence s'est penchée sur quatre thèmes:

  • la culture comme moteur de la croissance économique;
  • la culture en tant qu’instrument de reconversion des villes et des territoires;
  • la culture en tant qu’instrument d’intégration et d’inclusion;
  • le remodelage de l’identité européenne au sein de l’Europe et au-delà.

Cette manifestation était également l’occasion de présenter l’étude éponyme commandée par le CESE aux organisations Culture Action Europe et Cités et gouvernements locaux unis (CGLU-Action 21).

Le 20 juin au soir, une manifestation culturelle était organisée au CESE, durant laquelle s'est produit le Damascus String Quintet de l’Orchestre philarmonique des expatriés syriens (SEPO); elle a permis de mettre en lumière les pistes par lesquelles la culture peut devenir un instrument mondial de dialogue, de compréhension et de consolidation de la paix. (SEPO)