Un accès universel à un logement décent, durable et abordable dans la durée

This page is also available in

La pénurie et le renchérissement du logement résidentiel métropolitain et péri-urbain se traduisent par une montée de l’exclusion du logement, du sans-abrisme, et du mal-logement qui s’étend désormais aux jeunes, aux familles monoparentales ou nombreuses, aux salariés et plus globalement aux classes moyennes, chassés des métropoles européennes par une charge de logement excessive et contraints de se délocaliser dans les zones rurales. Cette délocalisation entraîne à son tour une augmentation du coût du logement en milieu rural, une ségrégation sociale, l’apparition de zones exclusivement résidentielles (dortoirs), une mobilité accrue, des mutations paysagères, une artificialisation des sols, ainsi qu’une augmentation des infrastructures et coûts pour la collectivité. Même si la politique de logement demeure de la compétence des États membres, la pénurie de logements décents et abordables dans l’UE requiert un plan d’action européen du logement qui couvrira un ensemble cohérent et lisible de mesures contribuant à aider les États membres, les régions et les villes européennes à relancer durablement l’offre de logements sociaux et abordables là où s’expriment les besoins tant quantitatifs que qualitatifs.