Promouvoir des actions en faveur du climat par des acteurs non étatiques

This page is also available in

Des entreprises privées, des associations de travailleurs, des agriculteurs, diverses organisations de la société civile et des groupes informels de citoyens européens prouvent partout en Europe et dans le monde qu'il est possible de développer des projets de transition efficaces à faible émission de carbone, bénéfiques aussi bien pour leur impact sur le climat que d'un point de vue économique – beaucoup d'entre eux visant l'inclusion sociale. Ces projets nécessitent un soutien concret si la communauté internationale veut remplir le mandat de l'Accord de Paris COP21 de stabiliser la température de la planète.

Suite à son avis sur «Une coalition pour concrétiser les engagements de l'accord de Paris», le CESE a organisé, en octobre 2016, une conférence intitulée «Vers un cadre en faveur des initiatives climatiques locales» dans le but d'échanger les meilleures pratiques et d'identifier les obstacles qui empêchent ou ralentissent l'engagement des acteurs non étatiques dans la lutte contre le changement climatique.

Le but de l'audition publique du 4 décembre était de suivre les activités menées l'année dernière et de recueillir des recommandations pour l'avis sur lequel travaille actuellement le CESE intitulé «Promouvoir des actions en faveur du climat par des acteurs non étatiques», qui s'adresse essentiellement aux décideurs politiques à différents niveaux, afin d'aligner efficacement les politiques aux besoins des acteurs climatiques non étatiques.